Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Patinage de vitesse sur longue piste – Montréal, 19 novembre 2016 (Sportcom) – Au premier sprint par équipe de la saison, les Canadiens Laurent Dubreuil, Christopher Fiola et Vincent De Haître se sont emparés de la médaille d’or samedi à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste de Nagano, au Japon.

« Ç’a vraiment bien été! Nous avons gagné par une grosse distance sur l’équipe suivante », a commenté Dubreuil, de Lévis.

Le trio du pays a stoppé le chrono à 1 min 20,52 s. Les Allemands ont terminé deuxièmes (+0,75 seconde) et les Japonais (+1,01 seconde) troisièmes.

« J’ai vraiment aimé mon expérience et j’aimerais que ça se reproduise. Nous ne travaillons pas souvent en équipe. Nous avons travaillé ensemble sur la stratégie pour savoir quoi faire. Tout était planifié dans ma tête et ça s’est déroulé tout seul. Je peux presque dire que c’était facile. Nous étions bien préparés », a fait savoir le Montréalais Fiola qui a pris part à son premier sprint par équipe senior.

Cette épreuve consiste en une course de trois tours où chaque équipe est composée d’un trio de patineurs. Un athlète se retire à chaque tour, ce qui fait en sorte qu’un seul termine la course.

« Si je ne m’abuse, je crois que nous avons été premiers dans chacun des six demi-tours. J’ai commencé la course, puis Christopher a eu une bonne vitesse et Vincent, un des meilleurs au monde pour terminer, a fini la course avec une bonne avance. Ça aurait été surprenant de se faire rattraper », a ajouté Dubreuil, 24 ans.

Ce dernier a expliqué que le processus de sélection pour l’équipe canadienne dans cette épreuve est très objectif. Le premier patineur est celui qui a obtenu le meilleur résultat au 500 m la semaine précédente. Le deuxième, celui qui a réussi le meilleur tour au 500 m, 1000 m ou 1500 m. Finalement, le troisième membre est celui qui a réalisé le meilleur temps cumulatif au 1000 m.

« Un avantage du Canada sur les autres pays, c’est que jeune, nous avons tous faits de la courte piste. Nous sommes capables de suivre à une très haute vitesse. La logique de la formation de l’équipe est de prendre les meilleurs gars sur le moment, ce qui donne une super équipe, a poursuivi Laurent Dubreuil. C’est un système apprécié, juste, motivant et qui évite les querelles. Nous méritons notre place dans l’équipe. Christopher était un peu une surprise, mais il n’a pas volé la place de personne, il a été plus vite que les autres. »

Plusieurs top-10 au 1000 m

Les Pays-Bas ont réussi un doublé au 1000 m groupe A. Kjeld Nuis (1 min 8,46 s) et Kai Verbij (+0,12 seconde) ont pris la tête du podium. Le Russe Pavel Kulizhnikov (+0,34 seconde) a quant à lui terminé sur la troisième marche.

L’Ontarien De Haître (1 min 9,33 s) a conclu la course en sixième place, tout juste devant Alexandre St-Jean, septième. Le Québécois a arrêté le chrono à 1 min 9,42 s, soit à 0,96 seconde du vainqueur.

L’Asie a dominé le 1000 m groupe B. Les Sud-Coréens Kim Jin-su (1 min 9,67 s) et Kim Tae-yun (+0,25 seconde) ont respectivement fini premier et deuxième. Le Japonais Taro Kondo (+0,40 seconde) a complété le trio de tête. Laurent Dubreuil a conclu en quatrième place après avoir franchi la ligne d’arrivée en 1 min 10,24 s (+0,57 seconde).

« C’était quand même une bonne course avec seulement trois gars plus vite que moi. En ce moment, mon calibre est entre le groupe A et B. C’était mon premier 1000 m depuis les sélections. Je suis optimiste d’être plus rapide à mon prochain », a commenté le Lévisien.

Également en action, l’Ontarien Richard Maclennan (1 min 10,52 s) a pris le septième rang et le patineur de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve Christopher Fiola (1 min 10,61 s) le huitième.

« C’était pas mal mieux qu’en Chine où je suis tombé. Ma paire m’a aidé à pousser un peu plus. Je suis satisfait. Je suis un peu fatigué du voyage Chine-Japon, mais ça ne paraît pas. Ça va vraiment bien. Le 1000 m n’est pas une distance que je devais faire en Coupe du monde, alors je prends de l’expérience et ça me prépare pour le 500 m de dimanche », a fait savoir Fiola, 20 ans, qui a accusé un retard de 0,94 seconde sur Kim Jin-su.

Du côté féminin, l’Autrichienne Vanessa Herzog a remporté le 1000 m groupe B en 1 min 17,31 s. La Japonaise Erina Kamiya (+0,42 seconde) a fini deuxième et l’Albertaine Kaylin Irvine (+1,09 seconde) troisième. Les Québécoises Béatrice Lamarche (1 min 19,58 s) et Noémie Fiset (1 min 20,36 s) pointent quant à elle aux 13e et 16e rangs.

Dans les demi-finales du départ en groupe, le Terrebonnien Olivier Jean a fini cinquième avec un temps de 8 min 16,29 s. Le patineur le plus rapide du groupe, le Suisse Livio Wenger (8 min 2,49 s), a terminé 13,80 secondes devant Jean. Le Québécois sera de la finale dimanche aux côtés du Torontois Jordan Belchos.

– 30 –

Rédaction: Audrey Clément-Robert
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/SportcomQc
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre