Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Ski acrobatique (sauts) – Montréal, 4 mars 2017 (Sportcom) – Les Québécois Catrine Lavallée et Olivier Rochon ont tous deux été éliminés en qualifications, à la Coupe du monde de sauts de Moscou, en Russie, samedi. 

Lavallée a obtenu 72,76 points pour le back full, full (double périlleux arrière avec une vrille à chacun des périlleux) qu’elle a présenté aux juges lors de cette première étape et s’est glissée au 14e rang. La Montréalaise n’était qu’à un peu plus de 2 points de la 12e place qui lui aurait permis d’atteindre la finale.

Du côté masculin, Olivier Rochon a quant à lui choisi d’exécuter un back full, double full, full (triple périlleux arrière avec quatre vrilles, dont deux vrilles dans le deuxième périlleux) au premier tour. Il a amassé 92,04 points pour son saut et s’est classé 19e.

Son compatriote canadien Travis Guerrits a pris le 21e rang avec la note de 86,84.

En route vers les Mondiaux

Maintenant que la saison de Coupe du monde terminée, les sauteurs ont les yeux rivés sur les Championnats du monde qui approchent à grands pas. Les qualifications de l’épreuve de sauts commenceront dès mercredi, à Sierra Nevada, en Espagne.

Olivier Rochon, qui souhaitait bien atteindre la super finale à Moscou, tentera de terminer l’année sur une bonne note.

« Je dirais que je suis satisfait de ma saison à 60 %. Ç’a commencé difficilement pour moi en Chine, donc c’était difficile de me reprendre ensuite. C’était plutôt mental que physique, alors j’ai beaucoup travaillé avec notre préparateur mental. »

Avant Moscou, Rochon avait réussi à se qualifier pour les finales de quatre épreuves, mais il souhaitait faire encore mieux. « Ça ne me satisfait pas! En 2011-2012, je faisais toujours des super finales et c’est ça mon objectif », a-t-il mentionné.

Malgré sa saison en dents de scie, les objectifs du sauteur de Gatineau n’ont pas changé pour les Mondiaux. « C’est sûr que mon objectif est toujours de faire un top-6 ou un podium. C’est ce que nous nous étions donné en début de saison », a indiqué le gagnant du globe de cristal de la discipline en 2012.

La jeune Catrine Lavallée est quant à elle bien fébrile de prendre part à ses premiers Championnats du monde seniors. Médaillée d’or des Mondiaux juniors 2014, elle admet quand même être impressionnée de se retrouver dans la cour des grands.

« La différence entre le niveau junior et le niveau senior, c’est l’attitude des athlètes. Maintenant, je compétitionne contre mes idoles. C’est quelque chose qui calme, mais qui stresse en même temps. J’adore les compétitions. Les stress, j’aime bien ça. Pas trop, c’est sûr, mais un petit peu de stress j’aime vraiment ça », a expliqué la Montréalaise.

À sa première année complète sur le circuit, Lavallée n’est pas passée inaperçue. Elle a réussi à se classer pour ses premières finales et n’a cessé de progresser.

« Tout le monde a sa touche personnelle, alors je vais amener ma petite touche de rose partout ! », a dit l’athlète que l’on peut reconnaître facilement sur les plateaux de compétition grâce à sa panoplie d’accessoires de sa couleur favorite.

Elle tentera de causer la surprise la semaine prochaine, comme elle l’avait fait chez les juniors en 2014. Une chose est sûre, c’est qu’en affichant son sourire rayonnant, elle profitera de chaque moment afin se préparer du mieux qu’elle peut pour la prochaine saison où un défi de taille l’attend : se qualifier pour les Jeux olympiques. 

 

– 30 –

Rédaction: Alexandra Piché
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/SportcomQc
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre