Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Escrime en fauteuil roulant – Montréal, 19 février 2017 (Sportcom) – Les escrimeurs en fauteuil roulant québécois étaient de retour en action, dimanche, pour les épreuves du sabre à la Coupe du monde d’Eger, en Hongrie. Pierre Mainville, Matthieu Hébert et Camille Chai ont tous été éliminés à leur premier combat du tableau principal de leur catégorie respective.

Dans la classe B, Mainville, de Saint-Colomban, a commencé sa journée avec une fiche d’une victoire et trois défaites dans les poules. « J’ai eu un groupe plus difficile contrairement à hier, en épée », a-t-il fait savoir.

Ensuite, dans le tableau des seizièmes de finale, il s’est incliné par la marque de 15-14 face au Russe Timur Khamatshin. « C’était un combat serré et j’ai souvent de la difficulté à tirer contre lui. Ce n’était pas ma meilleure journée. Mes actions rentraient quand même bien, mais il s’en est tiré avec la victoire. Je me rends compte que c’est quelqu’un que je peux battre », a ajouté Pierre Mainville, qui a conclu au 11e rang.

L’Italien Alessio Sarri s’est couvert d’or, le Polonais Adrian Castro d’argent et les Russes Albert Kamalov et Alexandr Kurzin ont tous deux fini troisièmes.

Objectif atteint pour Matthieu Hébert

Matthieu Hébert était quant à lui en action dans la catégorie A où il a terminé les poules avec une victoire et quatre défaites.

« Je suis content de ce que j’ai fait dans ma journée, même si j’ai une victoire en cinq combats. C’est seulement ma deuxième Coupe du monde en sabre, alors je suis encore en apprentissage. Mon objectif était d’avoir au moins une victoire, c’est accompli. J’ai fait de belles actions et j’ai été capable de reproduire ce que je fais en entraînement », a fait savoir Hébert, qui a avoué s’être senti très détendu.

Plus tard dans la journée, dans le tableau des 32, le sabreur de Beauharnois a perdu 15-10 face au Polonais Rafal Treter. « Je l’avais battu à la Coupe du monde de Pise, il y a trois mois, mais il était beaucoup plus solide que la dernière fois. Il a beaucoup plus d’expérience que moi en sabre », a mentionné le Canadien, 19e.

Dans sa classe, l’Ukrainien Andrii Demchuk a gagné l’or, les Russes Viktor Dronov et Maxim Shaburov ont récolté respectivement l’argent et le bronze et le Hongrois Richard Osvath a également fini troisième.

Camille Chai déçue

Finalement, du côté féminin de la catégorie A, Camille Chai a encaissé quatre défaites dans les poules. « Ça n’a pas très bien été, j’ai perdu tous mes matchs. J’ai vraiment eu de la difficulté. J’ai seulement réussi à mettre deux touches à mon dernier combat et je me suis retrouvée au dernier rang, ce qui a fait en sorte que je me suis prise contre la numéro un au tableau éliminatoire. »

Dans le tableau des 16, la Montréalaise a perdu son affrontement 15-2 contre l’Ukrainienne Yevheniia Breus, éventuelle médaillée d’or. Chai a terminé sa journée au 16e rang.

« J’ai mis deux touches seulement contre elle. Même si je ne suis encore qu’à mes débuts, ça me fait quelque chose d’être aussi bas. Il y a de la déception par rapport au nombre de touches et aux points qui étaient minimes, mais j’ai l’habitude de me dire que c’est un pas à la fois de toute façon et de ne pas me décourager », a dit Camille Chai, qui pratique le sabre depuis environ quatre mois seulement.

L’escrimeuse est d’avis qu’il s’agissait d’une bonne occasion pour observer ses adversaires afin de voir l’énergie et l’intensité qu’il faut mettre dans les combats.

La Hongroise Amarilla Veres, l’Ukrainienne Nataliia Morkvych et la Géorgienne Nino Tibiashvili ont respectivement pris le deuxième et les troisièmes rangs.

– 30 –

Rédaction: Audrey Clément-Robert
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/SportcomQc
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre