Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

 Molly Carlson a terminé deuxième, Jessica Macaulay troisième et Aimee Harrison douzième à l’arrêt de Polignano a Mare, Italie du circuit de la Série mondiale Red Bull Cliff Diving.

Les conditions de la mer Adriatique se sont avérées très difficiles pour les plongeuses dimanche en Italie.

« On ne s’attendait pas à compétitionner », a admis Carlson. « Normalement, on annule la compétition lorsque le vent atteint 50 kilomètres à l’heure. Aujourd’hui, le vent soufflait à 45 kilomètres à l’heure. Je suis fière de nous, d’être sorties sur la plateforme, d’avoir fait preuve de bravoure et compétitionné dans des conditions incroyablement venteuses. »

L’Australienne Rhiannan Iffland a terminé sur la plus haute marche du podium avec un pointage de 354.30, ce qui lui a également permis de s’assurer du Trophée King Kahekili.

Carlson, native de Thunder Bay, en Ontario, occupait le deuxième rang après son avant-dernier plongeon et a marqué 89.20 points à son dernier pour un pointage cumulatif de 336.70.

« J’étais extrêmement satisfaite de ma performance aujourd’hui », a avoué Carlson.     « Évidemment, les conditions jouent un rôle, n’importe qui pouvait gagner, et il y avait certainement un peu de chance avec les vagues. Rhiannan et moi avons certainement été chanceuses mais nous avons exécuté de très solides plongeons. Je suis extrêmement fière d’elle. Tout au long de la saison, nous nous sommes poussées et aujourd’hui elle pouvait s’assurer du Trophée King Kahekili en terminant devant moi. »

Carlson, 23 ans, avait également terminé deuxième de l’arrêt de Polignano a Mare l’an dernier et a avoué que cette expérience l’a définitivement aidée ce week-end. 

« C’est tout à fait évident que ma confiance a augmenté par rapport aux épreuves de Mostar et de Polignano a Mare l’an dernier », a noté Carlson. « Ça ajoute ce petit peu de confiance en soi avant de se lancer dans ces plongeons fous, surtout dans des conditions si difficiles. » 

Macauley a terminé troisième samedi avec un pointage cumulatif de 334.00. La plongeuse de 29 ans se trouvait cinquième après son avant-dernier plongeon mais a raflé la troisième marche du podium grâce à un solide dernier plongeon de 93.60 points.

Grâce à cette troisième place, Macauley se retrouve seule au troisième rang du classement général devant l’Américaine Eleanor Smart et l’Australienne Xantheia Pennisi, avant l’ultime arrêt de la saison du circuit de la Red Bull Cliff Diving World à Sydney.

« J’étais vraiment contente de mon classement dans le top 3 aujourd’hui. J’étais dans la conversation pour la troisième place du classement général avec Eleanor et Xantheia avant cette compétition. C’était vraiment serré, Eleanor et moi étions ex-aequo et Xantheia était à vingt points de nous. Cette compétition était vraiment importante pour nous », a expliqué Macauley. « Si la compétition avait été annulée aujourd’hui à cause des conditions météorologiques, je me retrouverais en cinquième place. »

« En compétition aujourd’hui, ce quatrième plongeon était vraiment important. J’étais un peu nerveuse parce que c’est mon plongeon renversé, et qu’il n’est pas aussi régulier que mon plongeon arrière, mais ça s’est vraiment bien passé. J’ai été chanceuse avec les vagues et je pense que certaines des autres filles n’ont pas eu la même chance, parce que j’ai exécuté un bon plongeon qui m’a permis de dépasser Eleanor et Xantheia. Je me trouve maintenant troisième au classement général; cette compétition était vraiment importante. Maintenant, je suis en bonne posture pour la prochaine. »

Harrison, qui avait fait son début à Polignano a Mare en 2019, occupait le 11e rang après l’avant-dernier plongeon dimanche. Elle a marqué 55.10 points pour terminer douzième avec un pointage cumulatif de 256.90.

« Mon plongeon de compétition ne s’est pas passé comme je l’aurais voulu, c’est difficile de lire ce genre de vagues », a déclaré Harrison. « À mon premier, j’ai atterri au pied d’une vague donc j’ai dépassé la verticale, avec mon plongeon de compétition, je suis passée par-dessus. C’est surtout une question de chance avec les vagues. »

L’athlète de 28 ans, native de Winnipeg, au Manitoba, participait à sa quatrième étape de la saison et a été en mesure de faire des améliorations par rapport à sa compétition précédente en Norvège.

« J’ai apporté des améliorations au niveau de mes genoux, de mes orteils et de mon exécution après la Norvège », a-t-elle ajouté. « Je suis fière d’avoir amélioré les choses que j’espérais améliorer. »

 À propos de Diving Plongeon Canada

Diving Plongeon Canada (DPC) a été fondé en 1967 comme organisme à but non lucratif, afin de promouvoir la croissance du sport du plongeon et sensibiliser la population canadienne à ce sport.

À titre de membre de la FINA, l’organisme mondial directeur des sports aquatiques, DPC contribue à développer des normes d’excellence pour le plongeon à l’échelle de la planète et soutient les règlements de la compétition internationale. Représentant neuf associations provinciales de plongeon, 67 clubs locaux et près de 4000 athlètes de haute performance, DPC partage un engagement national à faire progresser l’art et le sport du plongeon, en plus de s’efforcer à positionner le Canada au premier rang à l’échelle mondiale.

Pour de plus amples renseignements, visitez: www.diving.ca

-30-

Pour de plus amples renseignements :

Maëlle Dancause

Gestionnaire des communications

Diving Plongeon Canada

C 514-475-4540 | maelle@diving.ca