Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport


BUDAPEST, Hongrie – La jeune équipe canadienne a acquis une expérience précieuse pendant la compétition en eau libre lundi aux championnats du monde FINA à Budapest, en Hongrie.
 
Emma Filin, du Edmonton Keyano Swim Club, a obtenu le meilleur résultat du Canada au 5 km avec sa 28e place. Abby Dunford, originaire de Regina, la suivait de près en 31e place. Alexander Axon, du Markham Aquatic Club, a terminé au 33e rang à l’épreuve masculine à Lupa Beach.
 
La Brésilienne Ana Marcela Cunha a remporté l’épreuve féminine en 57:52,9, suivie de la Française Aurélie Muller à 0,9 seconde derrière elle et de l’Italienne Giulia Gabbrielleschi 1,1 seconde plus tard. Finlin, âgée de 17 ans, a terminé à 3:08,4 derrière la meneuse.
 
Les Canadiennes montaient et descendaient dans la première moitié de la course de trois boucles, nageant souvent près l’une de l’autre. Elles ont augmenté la cadence lors de la deuxième moitié, avec Dunford en 14e place à 3,2 km et Finlin, 5,5 secondes derrière elle, en 18e place.
 
Finlin, qui a fait ses débuts sur l’équipe nationale sénior au relais 6 km dimanche, a terminé dans un groupe de 13 nageuses qui sont toutes arrivées en moins de 10 secondes pour se classer entre la 16e et la 28e place.
 
« C’était vraiment une expérience cool. C’était ma plus longue course en eau libre, c’était vraiment différent du 1500 m, » commente Finlin, qui arbore une égratignure près de l’œil après son passage dans le peloton.
 
« J’ai appris qu’on peut être assez agressives en eau libre. Je n’étais pas tout à fait prête pour ça, c’était définitivement un apprentissage, » dit-elle en riant. « Je pense que je pourrais nager plus d’eau libre à l’avenir. »
 
Dunford a ralenti au dernier kilomètre pour terminer à 7,6 secondes derrière sa coéquipière.
 
« Ma plus grande erreur a été de me pousser trop tôt dans la course. Pendant la deuxième boucle, j’ai été trop vite et ça a gâché ma troisième boucle, » commente la nageuse de 16 ans, qui a participé à sa première course au sein de l’équipe nationale la semaine dernière en piscine.
 
« En général, c’était une super expérience. J’ai appris beaucoup et pour mon premier 5 km aux championnats du monde, j’ai fait un bon travail, » dit Dunford.
 
Axon, qui a fait ses débuts avec l’équipe nationale en nageant l’une des quatre étapes du relais de 6 km dimanche, a essayé de rester avec le peloton de tête en début de course avant de graduellement glisser dans le classement.
 
« C’était une belle expérience, j’ai juste eu de la difficulté après le relais. J’ai fait tout ce que je pouvais pour prendre soin de moi hier soir et dans l’après-midi pour récupérer le mieux possible, mais ça ne marchait pas ce matin, » explique le nageur de 19 ans. « Je suis dans la meilleure forme de ma vie, alors je suis un peu déçu de cette performance. »
 
L’Allemand Florian Wellbrock a remporté l’épreuve en 52:48,8, suivi de l’Italien Gregorio Paltrinieri 3,9 secondes plus tard et de Mykhailo Romanchuk, de l’Ukraine, 25,1 secondes après pour le bronze. Axon a terminé à 5:32,7 derrière le vainqueur.
 
Axon était le 11e plus jeune nageur parmi les 61 participants et seulement trois nageurs plus jeunes ont franchi l’arrivée avant lui.
 
« L’âge importe peu chez les séniors, alors je dois tout donner et courser avec les gars. Même s’ils ont 5 ou 10 ans de plus que moi ou participé à 20 championnats du monde en carrière, ça ne change rien, » dit Axon.
 
Dunford, 16 ans, et Finlin, 17 ans, étaient les 6e et 8e nageuses parmi les 56 participantes. Seules deux nageuses plus jeunes ont terminé avant elles.
 
« Je pense qu’en venant on savait que notre équipe était jeune et inexpérimentée, certains participaient à leur première course en eau libre ou leurs premiers championnats du monde, » commente l’entraineur de distance/d’eau libre de Natation Canada, Mark Perry. « Ils ont été très professionnels pendant tout ce processus. Ils ont tous réussi de bonnes choses dans les épreuves et ils ont aussi fait de petites erreurs, mais on s’y attendait vu leur âge et leur niveau d’expérience. La bonne nouvelle par rapport à ces erreurs est qu’on sait qu’on peut les corriger et ils ne peuvent que s’améliorer. »
 
Les 27 nageurs canadiens en piscine ont terminé la compétition de huit jours samedi avec 11 médailles, un record pour le Canada. Les championnats du monde se poursuivaient dimanche et les dernières courses du Canada auront lieu mercredi pour le 10 km. Katrina Bellio, d’Etobicoke Swimming, va nager aux côtés de Dunford pour l’épreuve féminine. Chez les hommes, Hau-Li Fan, du centre de haute performance – Vancouver de Natation Canada et Eric Brown, du Pointe-Claire Swim Club à Montréal, seront en action.
 
Résultats complets 
 

Nathan White
Senior Manager, Communications, Swimming Canada
Gestionnaire supérieur des communications, Natation Canada
t. +1 613-260-1348 x2002 | m. +1 613-866-7946 | nwhite@swimming.ca