Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Après une année difficile au cours de laquelle les compétitions de tir à l’arc ont été largement absentes, le Canada est revenu sur le terrain avec une excellente semaine de résultats aux Championnats panaméricains et aux qualifications continentales olympiques/paralympiques.

Tania Edwards, d’Aurora, en Ontario, et Stephanie Barrett, de Mississauga, en Ontario, ont participé à l’épreuve de qualification continentale à Monterrey, au Mexique, dans l’espoir d’obtenir une place de quota individuel pour le programme féminin canadien de tir à l’arc recourbé. À la suite de leurs performances dans les matchs éliminatoires de samedi après-midi, le Canada, ainsi que le Brésil et l’Écuador, ont obtenu cette place.

« Le programme féminin a montré qu’il pouvait faire face à l’adversité et relever le défi », a déclaré l’entraîneure de l’équipe, Linda Price de la Colombie-Britannique. « Elles sont prêtes à commencer à se préparer pour la finale de la Coupe du monde à Paris, puis à Tokyo. »

« Les conditions étaient délicates, mais c’était génial d’être sur le terrain avec d’aussi bonnes concurrentes, dans le cadre d’un événement bien organisé », a déclaré la médaillée d’argent Stephanie Barrett. « C’était super excitant de revenir à la compétition internationale, et je suis ravie d’être montée sur le podium et de voir à quel point l’équipe a bien travaillé ensemble. « La médaillée de bronze Tania Edwards ne pouvait pas être plus d’accord. J’étais vraiment fière de notre équipe féminine et ravie d’être sur le podium si tôt dans la saison. Cette année a été difficile et je suis heureuse d’en être arrivée ici aujourd’hui. Le voyage n’est pas terminé. Les femmes veulent avoir la chance de se qualifier en équipe lors du dernier tournoi de qualification à Paris. Nous avons fait de gros efforts et maintenant nous constatons les résultats. »

Le Canada avait déjà décroché une place pour le recourbé masculin de Tokyo 2020, suite aux performances aux Jeux panaméricains de 2019 à Lima, et cherchait à obtenir au moins une place pour le recourbé féminin et pour le tir à l’arc para. Karen Van Nest a obtenu cette place pour le Canada vendredi matin.

L’événement final de qualification pour les individus et les équipes, où les pays peuvent passer à des quotas complets de trois athlètes dans chaque sexe, aura lieu en même temps que la troisième étape de la Coupe du monde de tir à l’arc Hyundai 2021 à Paris, France, du 21 au 27 juin. Pour le tir à l’arc para, cette dernière opportunité de qualification aura lieu lors de l’événement de classement mondial du tir à l’arc para tchèque qui se tiendra à Nove Mesto, en République tchèque, du 3 au 10 juillet.

-30-