Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Natalie Wilkie et Brittany Hudak se partagent l’or, médaille d’or pour Brian McKeever et Graham Nishikawa, médaille de bronze pour Mark Arendz

CANMORE, Alberta — L’équipe canadienne de ski para-nordique a lancé la saison paralympique sur sa propre neige, en remportant quatre médailles au parc provincial Canmore Nordic Centre.

Natalie Wilkie, de Salmon Arm en Colombie-Britannique, et sa coéquipière Brittany Hudak, de Prince Albert en Saskatchewan, ont été ex aequo pour la médaille d’or dans la catégorie des femmes debout, tandis que la vedette locale, Brian McKeever, a dominé la catégorie des hommes malvoyants dans les épreuves de ski classique sur courte distance. Mark Arendz, de Hartsville à l’Île-du-Prince-Édouard, s’est classé troisième dans la catégorie hommes debout.

« Les meilleurs sont présents dans chaque catégorie cette semaine, alors je suis très excité de voir tous les podiums et le fait que Collin (Cameron) et Christina (Picton) soient tous deux cinquièmes est impressionnant », a déclaré McKeever, qui se trouve être le paralympien d’hiver le plus décoré.

La jeune Wilkie, âgée de 20 ans, qui a remporté la série de médailles lors de ses débuts paralympiques en 2018, a terminé à égalité avec sa coéquipière Brittany Hudak en 14:58.5 dans une chaude lutte sur la piste vallonnée de 7,5 kilomètres des montagnes Rocheuses de Canmore.

« C’est un sentiment tellement fort de gagner ici à Canmore. Nous attendions cette semaine avec impatience et je sais que l’équipe canadienne a encore beaucoup à donner », a déclaré Wilkie, qui a arrêté le chrono à 14:58.5. « C’était génial de partager le podium avec Brittany. Aujourd’hui, je voulais faire de mon mieux pour rester dans le sillage de Brittany, maintenant je veux continuer sur cette lancée. »

Il s’agit du sixième podium en carrière pour Wilkie sur la Coupe du monde de ski para-nordique. En plus de sa récolte de trois médailles aux Jeux paralympiques de 2018, elle compte également deux médailles aux Championnats du monde.

Hudak, âgée de 28 ans, de Prince Albert, en Saskatchewan, a remporté sa première victoire en carrière sur la Coupe du monde para, après avoir égalé le temps de Wilkie sur la redoutable piste de Canmore.

« Quel sentiment extraordinaire que d’être à égalité avec Natalie », a dit Hudak en riant. « Il n’y a vraiment personne d’autre avec qui je voudrais être à égalité. Nous passons beaucoup de temps à nous entraîner ensemble, et à nous pousser mutuellement à être meilleures, alors c’était super de voir comment allait la forme. Comme nous n’avons pas eu autant de courses l’année dernière, il était difficile de savoir à quoi nous en tenir. Je savais qu’il y avait du potentiel pour un bon résultat aujourd’hui, et c’est chouette de le faire. »

Spécialiste du biathlon, la médaille d’or est le dixième podium de ski de fond de Hudak sur la Coupe du monde de ski para-nordique.

La Russe Ekaterina Rumyantseva a terminé derrière les Canadiennes en troisième place avec un temps de 16:07.9.

Emily Young, de Kelowna, en Colombie-Britannique, a terminé au pied du podium féminin, en quatrième place, avec un temps de 16:08.8.

Brian McKeever a démarré sa sixième saison paralympique en beauté. L’athlèete âgé de 42 ans a fait équipe avec son ami et guide, Graham Nishikawa, de Whitehorse, pour remporter l’épreuve masculine de 7,5 kilomètres pour les malvoyants.

« Je suis surpris que nous ayons gagné aujourd’hui. À notre âge, chaque jour est un peu différent et on ne sait jamais comment le corps va réagir, mais chaque fois qu’on est compétitif, c’est certainement une victoire », a déclaré McKeever. « Les jeunes sont de plus en plus rapides chaque année, ce qui est une bonne chose. Je suis très heureux de ce départ et de savoir que nous sommes dans le coup. »

Le médaillé paralympique à 17 reprises et son guide Nishikawa ont exécuté leur plan de match à la quasi-parfaite perfection, utilisant la double poussée sur le parcours albertain enneigé en un temps de 18:54.2.

« La double poussée était une de mes forces, mais lorsque je me suis fait mal au dos il y a quelques années, j’ai arrêté de la pratiquer. On n’a pas d’autres choix que d’utiliser la double poussée sur ce parcours parce que je ne crois pas qu’on puisse gagner avec le fart d’adhérence, a déclaré McKeever, qui n’avait pas d’attentes avant la course.

« Je ne le fais jamais parce que je ne peux pas contrôler ce que les autres vont faire.  Je me présente avec un plan et je fais du mieux que je peux avec ce plan. Si ça ne marche pas, alors on le change, mais on ne peut vraiment se concentrer que sur les choses que l’on contrôle. »

Le duo canadien a devancé le Russe Oleg Ponomarev et son guide Andrei Romanov pour la première marche du podium. Les Russes ont arrêté le chrono à 19:00.3.  Le Suédois Zebastian Modin et son guide, Erik Persson, ont pris la troisième place en 19:06.3.

Jesse Bachinsky, de Kenora, en Ontario, et Levi Nadlersmith (Boissevain, Manitoba) ont fait équipe pour terminer en 14e position avec un temps de 23:20.4 dans la course masculine pour malvoyants.

Mark Arendz, le porte-drapeau du Canada à la cérémonie de clôture de 2018, a décroché la quatrième médaille de la journée lors de l’épreuve masculine de 7,5 kilomètres après avoir réalisé un temps de 19:26.0.

« C’était spécial de commencer la saison à la maison aujourd’hui et c’est une bonne chose de retrouver nos repères avant de partir en voyage pour d’autres courses et pour nous préparer en vue des Jeux paralympiques », a déclaré l’athlète de 31 ans, huit fois médaillé paralympique. « Je suis vraiment heureux de la façon dont cette première course s’est déroulée. Le ski classique est l’une de mes spécialités et je voulais vraiment réaliser une solide course en classique aujourd’hui. »

Arendz a partagé le podium avec deux skieurs russes. Vladislav Lekomtsev a établi le temps à battre à 18:43.7. Vitallii Maylshev a décroché la médaille d’argent avec un temps de 18:44.6.

Kyle Barber (Lively, Ont.) a terminé 18e avec un temps de 24:03.8. Charles Lecours, de Trois-Rivières, a terminé 20e avec un temps de 27:58.3.

L’équipe canadienne a obtenu deux cinquièmes places dans les courses féminine et masculine de 5km en ski assis. Christina Picton, de Fonthill, en Ontario, a arrêté le chrono à 16:34.8 chez les femmes. Collin Cameron a égalé ce résultat chez les hommes avec un temps de 13:38.8.

D’autres résultats canadiens en ski assis à signaler : Lyne Marie Bilodeau, de Magog, au Québec, en 10e place en 20:41,9 ; Derek Zaplotinksy, de Smoky Lake, en Alberta, en 8e place avec un temps de 13:56.2 ; Sébastien Fortier, de Québec, en 14e place en 15:01,8 ; Ethan Hess, de Pemberton, en C.-B., en 15e place avec un temps de 15:24.0 ; Leo Sammarelli, de Vancouver, en 19e place avec un temps de 16:02.3 ; et Yves Bourque, de Bécancour, au Québec, en 25e place avec un temps de 17:09.0.

La Coupe du monde de ski para-nordique se poursuit dimanche à Canmore avec les courses de moyenne distance style libre.

Résultats complets de la Coupe du monde para-nordique Vuokatti: https://bit.ly/3xT2kyi

Nordiq Canada est l’organisme directeur du ski para nordique et de fond au Canada; sport d’hiver et activité de loisir par excellence pratiqué annuellement par plus d’un million de Canadiens.  Ses 60 000 membres regroupent des athlètes, des entraîneurs, des officiels et des skieurs de tous âges et de tous niveaux.  Avec le soutien de ses partenaires d’entreprise, Haywood Securities Inc., AltaGas Swix et Lanctôt Sports, ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien, À nous le podium et B2Dix, Nordiq Canada forme des champions olympiques, paralympiques et mondiaux.  Pour plus d’information sur Nordiq Canada, veuillez nous visiter à l’adresse www.nordiqcanada.ca.

*****

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS:

Chris Dornan

Médias et relations publiques

Nordiq Canada

T: 403-620-8731