Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Canada Équestre – Toronto, Ontario, le 5 novembre 2018 – Canada Équestre a décerné le Prix pour l’ensemble des réalisations 2018 à Barbara Mitchell (Mono, Ont.) en reconnaissance de son dévouement et de sa passion pour l’hippisme, des valeurs qui ont considérablement optimisé la qualité, l’accessibilité et le professionnalisme dans le sport.

De 1975 à 1993, Madame Mitchell dirige sa propre entreprise, Heritage Farms, avec Danny Foster, un membre de l’Équipe équestre canadienne, produisant plusieurs montures étoiles en grand prix, notamment Forever Diamond, qui a été médaillé d’or et d’argent en individuel sous la selle de Foster aux Jeux panaméricains de 1991 à Cuba. L’année suivante, Zeus, un cheval d’Heritage Farms monté par Jennifer Foster, se distingue à titre de meilleure monture canadienne aux Jeux olympiques de Barcelone.

Puis, Barbara Mitchell entreprend un autre projet équestre, CornerStone Farms, qu’elle exploite jusqu’en 2004 aux côtés de son mari, John ‘’JT’’ Taylor, un juge niveau 3 FEI en saut d’obstacles. Durant 25 ans, le couple présentera des concours de dressage CDI classés par la FEI, au Caledon Equestrian Park (Palgrave, Ontario), par l’entremise du célèbre CornerStone Dressage. Leur talent et leur compétence en tant qu’organisateurs de concours leur valent de figurer dans l’équipe dirigeante du dressage pour les Jeux panaméricains de Toronto en 2015.

Barbara Mitchell est une juge et formatrice de renom dont le bagage de connaissances se confirme par un grand nombre d’accréditations. Elle est juge senior CÉ en saut d’obstacles, chasse, hack et équitation en assiette de chasse, et est également titulaire de toutes les accréditations de juge auprès de l’USEF.

Par ailleurs, elle détient une certification d’entraineure Haute performance 1 de CÉ en saut d’obstacles. Elle a été l’entraineure de plusieurs athlètes qui font aujourd’hui carrière dans les plus hautes sphères, dont l’olympienne Amy Millar, dans ses années à l’échelon junior. Mitchell a participé au développement du programme de formation des entraineurs de CÉ dès son lancement et elle continue de donner de son temps à titre d’évaluateur, faisant grandement bénéficier Canada Équestre de son expérience et de son expertise.

Mitchell a de plus partagé ses précieux acquis avec l’ensemble de la communauté à chaque étape de sa carrière. Elle est présidente sortante et ex administratrice de l’Ontario Hunter Jumper Association (OHJA) et siège actuellement sur son comité de saut d’obstacles. Elle a été membre du conseil d’administration de Canada Équestre ainsi que de Saut d’obstacles Canada et elle a présidé le comité du développement des athlètes et du développement national. Elle a aidé à façonner un brillant avenir pour le Canada sur la scène mondiale lorsqu’elle a élaboré en 1985, l’Ontario Government Best Ever Program, pour appuyer et développer les aspirants à l’Équipe canadienne de saut d’obstacles. Ce programme est désormais connu sous l’appellation de Under 25 (U25) Series (le Circuit U25 pour les moins de 25 ans).

« Barbara est une femme de cheval accomplie », témoigne Mark Samuel, un ex membre de l’Équipe canadienne de saut d’obstacles qui a travaillé aux côtés de Mitchell durant la création de l’OHJA et de Saut d’obstacles Canada. « Étant très proche de l’animal, de l’athlète et de l’industrie, elle n’a pas hésité à dispenser son savoir tout au long de sa carrière. Son côté pratique, son immuable éthique du travail et son approche concertée menaient à coup sûr à des résultats positifs. Elle a été une immense bâtisseuse au service de Canada Équestre et du sport. »

Avec une apparente facilité, Barbara Mitchell a toujours su conserver une excellente réputation alors qu’elle devait composer avec des attributions tout aussi nombreuses qu’exigeantes. Pour les efforts qu’elle a consacrés au milieu équestre, elle a été nommée Bénévole de l’année de Saut d’obstacles Canada en 2010, elle a remporté l’Ontario Equestrian Millenium Award en 2000, et en 1991, elle a été sélectionnée par le gouvernement d’Ontario pour le titre de Bénévole de l’année en sport équestre.

« Elle est la seule et unique personne à avoir, durant plus de quatre décennies, fourni d’innombrables heures de bénévolat et appuyé sans réserve tous les secteurs du sport équestre au Canada », a dit Craig Collins, qui est membre du conseil d’administration de Canada Équestre. « Son expertise en qualité d’entraîneure, éducatrice, juge, formatrice, chef d’entreprises florissantes, propriétaire de chevaux de haute performance, membre de plusieurs conseils d’administration, présidente ou membre de dizaines de comités, ne sera jamais égalée. »

Barbara Mitchell a créé d’infinies possibilités qui ont consolidé les bases des sports équestres au Canada, tant par le biais de la compétition que de la formation. Canada Équestre se réjouit de lui rendre honneur en lui décernant le Prix pour l’ensemble des réalisations 2018.

– 30 –

PHOTO : Les longues années de service de Barbara Mitchell (Mono, Ont.) ont été mises en lumière lors de l’évènement gala et cérémonie d’intronisation au Panthéon équestre de Saut d’obstacles Canada, présenté par BMO Groupe financier le 4 novembre 2018, au Liberty Grand de Toronto, Ontario. Le Prix de Canada Équestre pour l’ensemble des réalisations 2018 lui a été présenté par la présidente de Canada Équestre, Meg Krueger, et par Craig Collins, administrateur de CÉ.

SOURCE : Michelle C. Dunn

Personne-ressource de CE pour les médias : Jessie Christie
jchristie@equestrian.ca