Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Triathlon – Montréal, 9 avril 2016 (Sportcom) – Un top-8 leur aurait permis d’être prétendantes à un billet olympique, mais c’est malheureusement partie remise pour les triathlètes Sarah-Anne Brault  et Amélie Kretz qui étaient toutes deux en action samedi, à Gold Coast, en Australie, pour la deuxième étape des Séries mondiales. Brault, de Québec, a fini 22e tandis que Kretz, de Blainville, a été contrainte à l’abandon.

 

 

C’est la Britannique Helen Jenkins qui a été la première à croiser la ligne d’arrivée après les 1500 mètres de natation, les 40 kilomètres de vélo et les 10 kilomètres de course de ce triathlon de distance olympique.

Jenkins a stoppé le chrono en 1 h 56 min 3 s pour devancer de 41 secondes sa plus proche poursuivante, l’Américaine Gwen Jorgensen. Andrea Hewitt, de la Nouvelle-Zélande, a suivi une seconde derrière Jorgensen.

Sarah-Anne Brault a quant à elle signé la meilleure performance canadienne en terminant 22e, totalisant un temps de  2h 0 min 48 s.

De son côté, malgré une nage éprouvante, Amélie Kretz était toujours dans le coup. « La nage était assez violente. Je me sentais bien, mais je me suis battue beaucoup et j’ai perdu beaucoup de temps. J’avais de bonnes sensations au vélo et à la course », a-t-elle raconté.

L’athlète de 22 ans a dû s’arrêter au septième kilomètre de la course à pied, victime d’un coup de chaleur. « Ma course allait assez bien. Je ne me rappelle pas vraiment ce qui s’est passé. J’ai commencé à voir noir et je me suis retrouvée sur le sol », a raconté Kretz qui a pris du mieux dans la tente médicale. « J’ai encore la tête qui tourne un peu, mais ça va mieux. J’ai la chance d’avoir mes parents ici et comme mon père est médecin, il garde un œil sur moi », a-t-elle assuré.

Également en action, l’Ontarienne Dominika Jamnicky a fini 44e en 2 h 6 min 5 s.

Brault et Kretz auront une dernière chance de se qualifier pour les Jeux olympiques de Rio. Elles devront tout miser lors du triathlon de Yokohama, au Japon, une autre étape des séries mondiales présentée en mai prochain.

« J’ai prouvé aujourd’hui que j’avais ce qu’il fallait pour faire l’équipe, a affirmé Amélie Kretz. Je suis confiante d’y parvenir la prochaine fois. »

La compétition masculine est toujours en cours au moment d’écrire ces lignes. Le Québécois Xavier Grenier-Talavera fait partie des inscrits.

 

– 30 –

Rédaction: Émilie Bouchard Labonté
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/sportcom
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre