Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Natation Canada – CAIRNS, Australie – Nicolas-Guy Turbide, de Québec, a établi un record des Amériques pour une deuxième soirée consécutive tandis que Danielle Kisser, de Delta, en Colombie-Britannique, et Danielle Dorris, de Moncton, au Nouveau-Brunswick, ont également enregistré de nouveaux standards canadiens dimanche lors de la quatrième journée des championnats panpacifiques de paranatation 2018 à Cairns, en Australie.

L’équipe canadienne a récolté 10 médailles (3-4-3) pour un deuxième soir de suite et a terminé l’avant-dernière journée de la compétition avec cinq autres records personnels.

Vingt-quatre heures après avoir fracassé ses propres marques des Amériques et canadienne au 200 quatre nages masculin SM13, Turbide a répété l’exploit au 100 dos S13, remportant la finale en 59,28 secondes pour améliorer son temps de 59,55 réussi aux Jeux paralympiques de 2016 à Rio, où il avait mérité le bronze.

Comme ce fut le cas samedi au 200 QNI, l’athlète de 21 ans, qui s’entraîne au Club de Natation Région de Québec sous la gouverne de Marc-André Pelletier, n’a pas été à son meilleur lors des préliminaires du matin avec un chrono de 1 :00,99, mais est revenu en force en soirée pour l’emporter par près de cinq secondes sur l’Australien Jacob Templeton (1: 04,01).

« Encore aujourd’hui, j’avais un grand défi devant moi avant la finale. Ce matin, j’ai eu une mauvaise première coulée et mon temps a été ordinaire, a dit Turbide. Ce soir, j’ai réussi à tout mettre en place et à réaliser un meilleur temps à vie et un record des Amériques. Le fait d’avoir eu deux courses difficiles le matin, hier et aujourd’hui, et d’être revenu avec deux records dans mes deux meilleures épreuves, c’est vraiment un objectif accompli. »

Également au 100 dos masculin, Alec Elliot, de Kitchener, en Ontario, a remporté l’or dans la catégorie S10 (1: 02,39), Matthew Cabraja, de Brampton, en Ontario, a décroché l’argent dans la division S11 (1: 21,70), Philippe Vachon, de Blainville, au Québec, a mérité le bronze dans la classe S8 (1: 12,33), puis Zach Zona de Waterford, en Ontario, a pris la septième place, également dans la catégorie S8 (1: 17,78).

« Ce n’était pas aussi bon que je l’aurais souhaité ce soir. J’ai été un peu moins rapide que mon meilleur temps, par environ une seconde, a déclaré Elliot, un paralympien en 2016 et membre du Region of Waterloo Swim Club qui avait établi des records personnels lors de chacune des trois premières journées des championnats au 400 libre, 100 libre et 200 QNI. Je demeure confiant en vue de la dernière journée. J’ai une grosse journée devant moi, avec le 100 papillon et le 50 libre, donc ce sera deux très bonnes courses et, espérons-le, deux autres records personnels. »

Au 100 dos féminin, Kisser a battu son propre record canadien dans la division S6 à deux reprises grâce à des chronos de 1: 43,90 le matin et de 1: 43,57 en soirée, tandis que Dorris, qui n’a que 15 ans, a touché le mur en 1: 23,59 en finale pour fracasser la précédente marque nationale S8 de 1: 23,73 établie par Camille Bérubé en 2014.

Elles ont toutes deux récolté une médaille d’argent.

« Ce fut une très bonne course, a dit Kisser, qui s’entraîne à CHP-Québec à Montréal et qui détenait le standard précédent dans la catégorie S6, soit 1: 45,27, depuis 2016. C’était agréable de retrouver un bon niveau et l’ambiance est vraiment agréable ici. »

Son entraîneur au CHP-Québec, Mike Thompson, était ravi pour sa protégée, qui a dû composer avec sa part de blessures au cours des dernières années.

« Danielle a eu une course fantastique ce soir. Elle ne se sentait pas bien cet après-midi, mais elle est revenue en force et a eu une course très solide. Je suis extrêmement satisfait. Les signes d’une évolution dans la bonne direction sont vraiment encourageants pour elle et pour tout le monde. »

En plus des deuxièmes places de Kisser et Dorris, le 100 dos féminin a procuré trois autres médailles au Canada, y compris l’or pour Shelby Newkirk, de Saskatoon, dans la division S7 (1: 20,66), l’argent pour Aurélie Rivard, de St-Jean-sur-Richelieu, au Québec (S10 – 1: 10,13), et le bronze pour Angela Marina de Cambridge, en Ontario (S14 – 1: 14,14).

Justine Morrier, de St-Jean-sur-Richelieu (S14 – 1: 17,80), et Abi Tripp, de Kingston, en Ontario (S8 – 1: 26,83), ont terminé quatrième et cinquième dans leurs catégories respectives.

« J’étais à seulement 0,53 de mon record mondial. Je suis vraiment contente, a déclaré Newkirk, une athlète de 22 ans du Saskatoon Laser Swim Club qui avait réussi un spectaculaire chrono de 1: 20,13 le 17 juillet aux essais canadiens 2018 à Edmonton. J’ai réalisé mon meilleur temps à vie lors des premiers 25 mètres. J’ai un peu ralenti en deuxième moitié de course, mais je suis tout de même très contente de ma performance. C’est ma première médaille dans une compétition internationale, donc c’est très excitant. »

Enfin, au 50 papillon féminin S7, les paralympiennes Tess Routliffe, de Caledon, en Ontario, et Sabrina Duchesne, de St-Augustin, au Québec, ont toutes deux établi des records personnels, la première décrochant le bronze en 36,80 et la deuxième se classant sixième en 39,14.

« Je suis vraiment satisfaite de cette course. Nous travaillons sur le 50 papillon depuis avant les Jeux du Commonwealth. J’ai été un peu obligée d’y participer au Commonwealth et nous avons ouvert une nouvelle porte, d’une certaine façon. Je suis vraiment contente de la façon dont ça se passe et c’est devenu une de mes meilleures épreuves, a dit Routliffe, qui s’entraîne à CHP-Québec et qui avait enregistré sa précédente marque personnelle de 37,48 le 2 juin au British Para-Swimming International en Angleterre. Ça fait du bien de devancer quelques-unes de mes rivales, simplement parce qu’elles ont toujours été plus rapides que moi dans cette épreuve. Ça me donne beaucoup de confiance pour l’avenir. »

« La course de Tess était incroyable, a ajouté Thompson. Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre car les quatre Américaines étaient plus rapides que son meilleur temps avant ce soir. Mais s’il y a une chose que je sais à propos de Tess, c’est qu’elle se présente pour chaque course et qu’elle ne cessera jamais d’essayer de rattraper une rivale. C’est le type de personne qu’elle est. »

Duchesne, une athlète de 17 ans du Club de natation Rouge et Or de Québec, a abaissé le temps de 39,91 qu’elle avait réussi le 21 juillet aux essais canadiens.

« Je suis vraiment contente de ma course. Ce matin, ça a bien été, c’était mon deuxième meilleur temps de la saison. Ce soir, j’ai fait mon meilleur temps à vie. C’est plaisant de terminer mes courses individuelles à cette compétition avec un meilleur temps. Après une saison difficile, il s’agit vraiment une note positive pour moi. »

Pour la quatrième journée de suite, Wayne Lomas, directeur associé de la haute performance et entraineur national de paranatation de Natation Canada, était ravi des records personnels réussis par les nageurs canadiens.

« Les records personnels étaient à nouveau à l’ordre du jour. À l’aube du dernier jour de la compétition, 11 de nos 18 nageurs ont enregistré une marque personnelle, ce qui est un reflet formidable de la façon dont toute l’équipe, y compris les entraîneurs au Canada, a travaillé en vue d’obtenir des meilleures performances à ces championnats.

« Je tiens à féliciter notre équipe d’entraîneurs composée de Vince Mikuska, Mike Thompson, Michel Bérubé et Charles LaBrie, qui sont appuyés par l’entraîneur-mentor Ryan Allen. Ils ont combiné leurs compétences et leur expérience pour soutenir nos nageurs et pour les aider à s’améliorer et à nager plus vite que jamais. »

Les championnats panpacifiques de paranatation 2018 prennent fin lundi à Cairns. Les finales commencent à 17h heure locale (3h HE).

Résultats complets disponibles à : http://liveresults.swimming.org.au/SAL/2018PARP/


Nathan White
Senior manager, Communications, Swimming Canada
Gestionnaire supérieur des communications, Natation Canada
t. +1 613-260-1348 x2002 | m. +1 613-866-7946 | nwhite@swimming.ca
This email and any files transmitted with it are confidential and intended solely for the use of the individual or entity to whom they are addressed.| Ce courriel est confidentiel. Toute diffusion, utilisation ou copie de ce message ou des renseignements qu’il contient par une personne autre que les destinataires designes est interdite.