Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Cyclisme sur route – Montréal, 10 mars 2016 (Sportcom) – Après une troisième étape interrompue et annulée en raison de la neige, les athlètes engagés dans l’épreuve cycliste Paris-Nice étaient de retour en selle jeudi pour la quatrième étape. Seul Canadien en lice, Antoine Duchesne (Direct Energie) a pris le 44e rang, terminant dans le même temps que le vainqueur.

La course de 193,5 kilomètres, qui reliait Juliénas à Romans-sur-Isère a été remportée par le Français Nacer Bouhanni (Cofidis, Solutions Crédits), qui a devancé au sprint final le Belge Edward Theuns (Trek-Segafredo) et l’Allemand André Greipel (Lotto Soudal), respectivement deuxième et troisième.

« Le soleil d’aujourd’hui et le petit vent favorable ont vraiment fait du bien », a expliqué Duchesne, qui est brièvement revenu sur l’étape de mercredi. « Il faisait froid, je n’étais pas bien, alors je n’étais pas fâché que l’étape soit arrêtée. J’avais chuté en m’accrochant dans la voiture lorsque je suis allé chercher d’autres vêtements et mon retour dans le peloton, mon dérailleur a cassé alorsj’ai dû changer de vélo.  »

Jeudi, avec le retour des beaux jours, le cycliste de Québec a également retrouvé ses sensations. « J’ai enfin trouvé les sensations que je recherche depuis le début du tour. J’étais super bien placé dans les montées et j’ai bien suivi les attaques », a-t-il mentionné.

« Avec les arrivées des trois dernières étapes qui seront relativement les plus difficiles, je suis content que ça débloque un peu, car je ne me suis pas du tout amusé ces trois derniers jours. »

Thomas Voeckler , coéquipier  du Québécois chez Direct Energie, a fait partie de l’échappée de la journée qui comptait quatre coureurs. Rattrapés à 20 kilomètres de la ligne d’arrivée,  trois autres cyclistes, dont un autre membre de Direct Energie, Sylvain Chavanel, sont ensuite partis en contre-attaque. Ces derniers ont finalement été rejoints par le peloton à quelques centaines de mètres de la ligne d’arrivée.

« C’est décevant, Sylvain était vraiment fort. Si l’attaque s’était rendue, il aurait probablement gagné », a expliqué Duchesne.

« Avec Thomas devant toute la journée et Sylvain en fin de course, nous avons démontré que nous sommes super forts, a-t-il poursuivi. C’est dommage que ça n’ait pas abouti aujourd’hui, mais nous avons la force d’aller chercher une victoire d’étape. Tout le monde est en forme et est motivé. »

La journée de vendredi sera particulièrement à surveiller alors que les cyclistes quitteront Saint-Paul-Trois-Châteaux pour rejoindre Salon-de-Provence 198 kilomètres plus tard. «  C’est une journée où l’échappée pourrait se rendre jusqu’au bout de la course », a prévu Antoine Duchesne.

Tirreno-Adriatico : journée à oublier pour AG2R La Mondiale

Également sur son vélo jeudi, mais en Italie, Hugo Houle a quant à lui pris le 142e rang de la deuxième étape de la course Tirreno-Adriatico.

« J’ai fait un bon travail, les sensations et la forme sont bonnes », a mentionné le Québécois après avoir parcouru les 207 kilomètres entre Camaiore et Pomarance.

Le membre de la formation AG2R La Mondiale a accusé un retard de 7 minutes 30 secondes sur le gagnant, le Tchèque Zdenek Stybar (Etixx – Quick-Step). En tête d’un groupe de 36 coureurs, le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff, + 1 seconde) et le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Dimensio Data, + 1 seconde), se sont classés deuxième et troisième.

Le Français Jean-Christophe Peraud a pour sa été le meilleur du clan AG2R La Mondiale en terminant 26e.

« Ça n’a pas été une très belle journée pour l’équipe », a admis Houle, affecté à son coéquipier Domenico Pozzovivo, 60e, à 1 minute 23 secondes de Stybar.

« Domenico était toujours placé à l’arrière et ç’a été difficile d’essayer de le remonter, car il est moins à l’aise quand ça joue du coude. J’ai essayé de l’aider au maximum et d’être le plus efficace possible, mais ce n’était pas évident », a expliqué l’athlète de Sainte-Perpétue.

Vendredi, la troisième des sept étapes au programme de Tirreno-Adriatico reliera sur 176 kilomètres les villes de Castelnuovo val di Cecina  et Montalto di Castro.

« Ça devrait être la chance aux sprinteurs de faire un bon résultat demain. De notre côté, comme nous n’en avons pas vraiment, il s’agira de rester vigilants pour ne pas perdre de temps au classement général », a conclu Houle.

– 30 –

Rédaction: Émilie Bouchard Labonté
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/sportcom
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre