Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Ski de fond Canada —Devon Kershaw est solide en 17e place, Ivan Babikov 29e, Emily Nishikawa meilleure canadienne—

MONTREAL—Alex Harvey a dû se battre contre le temps froid, des vents forts et de la neige molle pour terminer au neuvième rang de la deuxième étape du Ski Tour Canada disputée dans le parc du Mont-Royal à Montréal mercredi.  

Portant le dossard numéro 10, selon son résultat obtenu au sprint d’hier, le héros québécois âgé de 27 ans a enregistré un temps de 46 min 21,8 s à l’épreuve de 17,5km style classique avec départ de masse. 

« Ce fût une bonne journée.  J’étais à seulement neuf secondes des meneurs et j’ai essayé d’effectuer une remontée au deuxième tour pour atteindre le podium mais j’ai éclaté, » a dit Harvey.  « J’étais tellement fatigué que j’ai décidé de m’accrocher pour le reste de la course et de me contenter d’un top-10. »    

Alors que le Russe Sergey Ustiugov et deux Norvégiens partaient en échappée vers la fin du premier tour de la boucle de 3,5km, Harvey s’est retrouvé au milieu du peloton de chasse, accompagné du meneur actuel de la Coupe du monde Martin Johnsrud Sundby, pour compléter les cinq autres tours de l’épreuve qui commençait et se terminait près du monument George-Étienne Cartier sur l’avenue du Parc.

« C’était compliqué aujourd’hui.  Il faisait vraiment froid et la neige était molle dans les virages.  Je dois être satisfait.  Je passe de la dixième à la sixième place au classement général donc je suis heureux de ma position, » a rajouté Harvey, natif de Saint-Ferréol-les-Neiges au Québec. 

Harvey a peut-être dû s’accrocher jusqu’à la fin mais le vétéran canadien de trois Jeux olympiques, Devon Kershaw de Sudbury en Ontario, prenait les commandes de l’exigeant parcours composé de montées difficiles, de descentes rapides et de virages serrés.  

Partant loin à l’arrière avec le dossard numéro 50, l’athlète de 33 ans avait le top-10 dans sa mire lorsqu’il a effectué sa remontée au sein du groupe pour finalement manquer de terrain et terminer au 17e rang avec un temps de 46 min 44,3 s.  

« On n’allumera pas de feux d’artifices pour une 17e place mais c’est un pas dans la bonne direction, » a dit Kershaw.  « Les conditions étaient sans contredit très difficiles aujourd’hui.  Il ventait beaucoup et la neige était très molle, mais de m’exécuter devant mes amis et ma famille ici à Montréal, où se trouve la meilleure équipe de hockey au monde, est un sentiment formidable. » 

Sergey Ustiugov a mené les 84 meilleurs fondeurs au monde à travers les boisés et le long des rues les plus élevées de Montréal jusqu’à la moitié du dernier tour où les Norvégiens Emil Iversen et Petter Northug se sont acharnés sur le Russe au cours des deux derniers kilomètres.

Iversen a utilisé la double poussée dans le dernier droit le long de l’avenue du Parc pour remporter la deuxième étape avec un temps de 45 min 05,4 s.  Northug s’est contenté de la médaille d’argent avec un temps de 45 min 10,7 s, tandis qu’Ustiugov s’est écroulé à l’arrivée après avoir enregistré le troisième meilleur temps de 45 min 19,9 s. 

Le Canadien Ivan Babikov a aussi obtenu un bon résultat et a enregistré le 29e meilleur temps de la journée avec 47 min 37,5 s.  Graeme Killick de Fort McMurray en Alberta a pris le 50e rang (49 :16,1)

 Résultats masculins détaillés et résultats canadiens: http://bit.ly/1WVqZbz

Dame nature a aussi essayé de voler la vedette lors de l’épreuve féminine de 10,5km style classique avec départ de masse alors que des vents hurlants et de la poudrerie envahissaient Montréal.  Ça n’a pas été assez pour surpasser une autre domination norvégienne.    

La Norvégienne Therese Johaug a donné une leçon aux meilleures fondeuses au monde.  Se frayant un chemin parmi le groupe lors du premier tour de 3,5km, Johaug a ensuite mis les gaz et n’a jamais regardé à l’arrière lors des deux tours suivants.  Johaug a enregistré le temps vainqueur de 30 min 05,6 s.  

Les coéquipières de Johaug, Heidi Weng et Astrid Uhrenholdt Jacobsen ont terminé une minute plus tard en deuxième et troisième places respectivement.  Weng a enregistré un temps de 31 min 05,9 s, tandis que Jacobsen a pris la troisième place avec un temps de 31 min 15,4 s. 

Emily Nishikawa de Whitehorse a été la meilleure canadienne, traversant la ligne d’arrivée en 45eplace avec un temps de 34 min 45,3 s. 

« Il faisait vraiment froid, surtout au départ, mais une fois partie c’était bien.  Les conditions étaient les mêmes pour tout le monde, » a dit Nishikawa qui a été la seule canadienne à participer régulièrement aux épreuves de la Coupe du monde cette saison

« J’ait été prise dans une mêlée au bas de la première descente et mes skis se sont pris dans la clôture.  Je me suis relevée et j’ai tout donné ce que j’avais. » 

Cendrine Browne, de Saint-Jérôme au Québec, a terminé à trois rangs de Nishikawa, en 48eplace, avec un temps de 35 min 18,1 s. 

« La nouvelle neige a rendu le parcours difficile, surtout dans les montées, » a dit Browne âgée de 22 ans.  « Je suis encore très jeune et d’être la deuxième meilleure canadienne est un bon résultat pour moi.  C’est une bonne expérience pour moi que de participer au Tour et j’en tirerai de bonnes leçons. » 

Résultats féminins détaillés et résultats canadiens: http://bit.ly/1RoK4ig

Le Ski Tour Canada fera relâche jeudi pour se diriger vers la région natale de Harvey, dans la ville de  Québec, pour les deux prochaines étapes, un sprint le 4 mars suivi d’une poursuite le 5 mars qui sillonnera les terrains du Parlement provincial et les plaines d’Abraham. 

Le tout premier Ski Tour Canada, qui sert également d’épreuves finales de la Coupe du monde, est composé de huit épreuves disputées dans quatre sites nordiques canadiens renommés en débutant par Gatineau au Québec pour se déplacer ensuite vers Montréal et Québec et se terminer avec la présentation des quatre dernières épreuves à Canmore en Alberta.  L’évènement se déroule sur une période de 12 jours du 1er au 12 mars.  

SFC est l’organisme directeur du ski de fond au Canada; sport d’hiver et activité de loisir par excellence pratiqué annuellement par plus d’un million de Canadiens.  Ses 60 000 membres, regroupent des athlètes, des entraîneurs, des officiels et des skieurs de tous âges et de tous niveaux y compris ceux des équipes nationales de ski de fond et de ski paranordique.  Avec le soutien de ses partenaires d’entreprise,  Haywood Securities Inc., AltaGas et Mackenzie Investments ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien, À nous le podium et B2Dix, SFC forme des champions olympiques, paralympiques et mondiaux.  Pour plus d’information sur SFC, veuillez nous visiter à www.cccski.com.

Résultats des cinq meilleurs et résultats canadiens:

1. Emil Iversen, NOR, 45:05.4; 2. Petter Northug, NOR, 45:10.7; 3. Sergey Ustiugov, RUS, 45:19.9; 4. Martin Johnsrud Sundby, NOR, 45:45.2; 5. Maxim Vylegzhanin, RUS, 45:56.8

Résultats canadiens parmi les 50 premiers:

9. Alex Harvey, Saint-Ferréol-les-Neiges, Qc., 46:21.8; 17. Devon Kershaw, Sudbury, Ont., 46:44.3; 29. Ivan Babikov, Canmore, Alb., 47:37.5; 50. Graeme Killick, Fort McMurray, Alb., 49:16.1

Résultats des cinq meilleures et résultats canadiens:

1. Therese Johaug, NOR, 30:05.6; 2. Heidi Weng, NOR, 31:05.9; 3. Astrid Uhrenholdt Jacobsen, NOR, 31:15.4; 4. Maiken Caspersen Falla, NOR, 31:47.6; 5. Justyna Kowalczyk, POL, 31:48.4 

Résultats canadiens parmi les 50 premières:

45. Emily Nishikawa, Whitehorse, 34:45.3; 48. Cendrine Browne, St-Jérôme, Qc., 35:18.1.

*****

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS:

Chris Dornan

Médias et relations publiques 

Ski de fond Canada

T: 403-620-8731