Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Il arrive que l’on oublie de prendre en considération les personnes âgées lorsqu’on veut ajouter de la diversité aux programmes de sports et de mise en forme. Pourtant, bon nombre d’aînés vivent les mêmes obstacles que tout le monde relativement à la participation sportive. Les programmes de sports et loisirs communautaires peuvent être avantageux pour les gens plus âgés qui se sentent isolés en les aidant à établir des liens et en leur donnant d’autres possibilités de participation à des activités. Les recherches* démontrent que la participation active à des activités physiques régulières peut aider les adultes âgés à rester indépendants, réduire le recours aux soins de santé et prolonger la durée de vie.

Voici des obstacles courant à la participation :

  • Problèmes de santé ou blessures
  • Options de transport limitées ou absentes
  • Accessibilité
  • Méconnaissance des programmes
  • Manque d’installations ou de programmes
  • Préoccupations financières

Comment recruter des personnes âgées?

C’est une question d’emplacement. – Le recrutement et la participation dépendent grandement de l’emplacement du programme. Les environnements urbains ont tendance à être plus disposés à accueillir des personnes âgées sur le plan des installations, du transport* et de l’accessibilité, contrairement à des communautés rurales, au sein desquelles on pourrait avoir de la difficulté à surmonter ces obstacles. Pensez à utiliser les églises locales, les gymnases d’écoles et les parcs. Avant de vous engager dans une installation en particulier, assurez-vous que les trottoirs et les entrées sont entretenus, qu’il y a peu de marches, que les indications sont claires, que l’éclairage est adéquat, que l’installation est accessible (p. ex. munie de rampes pour fauteuils roulants) et que des toilettes sont accessibles. Dans la mesure du possible, fournissez du transport, par exemple en louant un autobus ou en organisant du covoiturage. Veillez aussi à ce que l’installation soit facilement accessible en transport en commun.

Travaillez avec des groupes existants dans des environnements familiaux. – Il est essentiel d’établir des partenariats* avec des initiatives communautaires* existantes. Consultez les programmes en place pour déterminer si un partenariat est possible. Établir un lien entre les programmes de sports et loisirs avec les initiatives existantes améliore les chances de réussite d’un nouveau programme.

Passez le mot. – Si vous diffusez des produits de marketing*, utilisez un langage adéquat en mettant l’accent sur des expressions comme « établir une cohésion et un équilibre » plutôt que « prévenir les chutes ». Bien que de plus en plus d’aînés aient des connaissances informatiques, les nouvelles technologies peuvent être frustrantes et créer de la confusion. De récents sondages démontrent que le bouche-à-oreille est la meilleure pratique, particulièrement dans les communautés rurales. Pensez alors à publier des annonces dans les bulletins des églises, les journaux, les épiceries et les bibliothèques locales, ou bien demandez à des membres influents de la communauté de passer le mot. Si vous avez le financement nécessaire, vous pouvez choisir d’autres options, comme des annonces publicitaires à la radio ou sur les chaînes de télé locales.

Comment garder des adultes actifs dans un programme?

Créez un environnement accueillant. – Faites en sorte que les premières expériences soient positives, gratifiantes et valorisantes. Offrez plusieurs occasions de sociabiliser*, afin que les gens établissent des liens, discutent de leurs expériences et réalisations et, espérons-le, créent de nouvelles amitiés. Incitez les participants à établir des objectifs qui correspondent à leur niveau de forme physique, à leur motivation et à leur style de vie.

Offrez des occasions d’apprentissage. – Invitez un conférencier à discuter de questions d’actualités sur la santé, comme la nutrition, la récupération et le maintien de l’autonomie. Soyez ouvert à l’idée de répondre aux préoccupations des personnes souffrant de blessures ou de maladies chroniques, et proposez-leur des exercices adaptés à leur condition. Les activités devraient être axées sur les composantes individuelles de la forme physique globale, comme l’endurance, l’équilibre, la force et la flexibilité.

Accordez des rabais aux personnes âgées. – La majorité des personnes âgées ont un revenu moindre et pourraient ne pas avoir l’argent nécessaire pour participer à des activités parascolaires. Il est courant d’offrir des essais gratuits ou des rabais aux personnes âgées, afin d’inciter les indécis à jeter un œil à votre programme.

Les problèmes de santé augmentent avec l’âge et sont susceptibles d’être le plus grand obstacle à la participation sportive* chez les adultes de plus de 60 ans. Pour accroître la participation de ce groupe d’âge, on recommande que les programmes mettent l’accent sur le soutien des personnes handicapées et à mobilité réduite et tentent d’augmenter la sensibilisation et la confiance des gens en ce qui concerne les exercices et les types d’activités qui pourraient être bénéfiques à ces personnes. Il est possible de trouver des façons de surmonter les obstacles et, la plupart du temps, il ne faut faire preuve que d’un peu de volonté et faire appel à de la collaboration.

* Seulement disponible en anglais

Références de la collection de SIRC: 

1. Cosgrove C, Sun B. Age-friendly initiatives: Breaking down barriers offers benefits for all. Active Living: Newsletters. January 2009;:N6-N7.

2. Eady R. Seven barriers to life span engagement:health and well-being across generations and natural physical environments. Journal On Active Aging. March 2011;10(2):34-43.

3. Mathews A, Laditka S, Logsdon R, et al. Older Adults’ Perceived Physical Activity Enablers and Barriers: A Multicultural Perspective. Journal Of Aging & Physical Activity. April 2010;18(2):119-140.

4. Strath S, Isaacs R, Greenwald M. Operationalizing Environmental Indicators for Physical Activity in Older Adults. Journal Of Aging & Physical Activity. October 2007;15(4):412-424.

5. Three programs that reduce physical activity barriers for older adults. Active Living: Newsletters. March 2008;:N4-N5.

6. ZALEWSKI K, ALT C, ARVINEN-BARROW M. Identifying Barriers to Remaining Physically Active After Rehabilitation: Differences in Perception Between Physical Therapists and Older Adult Patients. Journal Of Orthopaedic & Sports Physical Therapy June 2014;44(6):415-424.



Les informations présentées dans les blogues du SIRC et les articles du SIRCuit sont exacts et vérifiées à la date de publication. Les développements qui surviennent après la date de publication peuvent avoir un impact sur l'exactitude actuelle de l'information présentée dans un blogue ou un article publié précédemment.