Le centre de documentation pour le sport
Le centre de documentation pour le sport

Les clubs de sport communautaires au Canada peuvent être vulnérables aux fraudes financières, lorsque quelqu’un utilise sa position à des fins personnelles en abusant délibérément des ressources ou des actifs d’une organisation. Selon nos recherches, récemment présentées dans une enquête de CBC Sports, les conséquences d’une fraude peuvent être profondes et durer des années, quelle que soit la somme d’argent volée. Au Canada, des organisations de sport prennent la parole et racontent leur histoire pour aider les autres à tirer des leçons et à réduire leurs risques.

Les incidents de fraude n’ont pas seulement une incidence sur les finances d’une organisation de sport, ils peuvent également affecter la réputation de l’organisation, les expériences des participants et des bénévoles du sport, et les possibilités de participation, et ils peuvent semer la méfiance de la communauté (Kihl, Misener, Cuskelly et Wicker, 2020). L’objectif de ce billet de blogue est de fournir des preuves basées sur des recherches sur la façon dont et les raisons pour lesquelles les clubs sportifs peuvent être vulnérables aux fraudes et d’exposer les moyens par lesquels les organisations de sport peuvent être proactives et réduire leurs risques. Il s’appuie sur l’examen par notre équipe de recherche d’articles parus dans les médias en Australie, au Canada, en Allemagne et aux États-Unis de 2008 à 2018.

Indicateurs de fraude

Téléchargez l’infographie en anglais : cliquez ici

Notre recherche, qui s’appuie sur le diamant de la fraude décrit par Wolfe et Hermanson (2004), montre qu’il existe quatre indicateurs et thèmes communs dans les cas de fraude dans le sport de masse :

  1. Pression – les personnes qui commettent des fraudes sont souvent motivées par des facteurs de stress financier personnel, des problèmes de santé, y compris la dépendance, ou un mode de vie somptueux.
  2. Rationalisation – les personnes qui ont commis une fraude peuvent nier leur responsabilité, prétendre avoir de bonnes intentions ou se justifier elles-mêmes.
  3. Capacité – les personnes qui possèdent les caractéristiques et les compétences nécessaires pour mener des activités frauduleuses peuvent avoir fait des études en finance ou disposer d’un avantage acquis.
  4. Opportunité – un manque de surveillance concernant l’accès aux comptes bancaires, les mécanismes de rapports financiers ou les postes vacants au sein des conseils d’administration peuvent accroître le risque de fraude.

Ces indicateurs nous aident à comprendre comment et pourquoi la fraude peut se produire dans les organisations de sport.

Comment l’argent est-il volé?

D’après nos recherches, la principale forme de fraude qui se produit dans les organisations de sport communautaire est le détournement de fonds de quatre types :

  • la falsification et la rédaction de chèques en blanc;
  • le détournement de fonds (c’est-à-dire le fait de prendre malhonnêtement de l’argent à une organisation et de l’utiliser dans un but qui n’était pas prévu);
  • la création de faux comptes;
  • l’acquisition de cartes de crédit.

L’Association of Certified Fraud Examiners (2018) a indiqué que les systèmes de fraude par écrémage (prélèvement d’argent liquide avant son entrée dans un système comptable) étaient plus courants dans les secteurs des arts, du divertissement et des loisirs que dans d’autres secteurs (par exemple, les banques, l’industrie manufacturière, les soins de santé ou les services sociaux). 

Comment les organisations de sport peuvent-elles prévenir la fraude?

Business creative coworkers team Meeting Discussing showing the results chart and graph Work.

Les organisations de sport devraient utiliser une approche à trois niveaux pour la prévention de la fraude, notamment la formation/éducation des dirigeants de l’organisation aux meilleures pratiques de gestion financière afin de les sensibiliser aux risques, l’amélioration des processus de gestion interne des clubs pour limiter les possibilités de fraude et la détection des cas de fraude rapidement après qu’ils se sont produits. Il est également important que les organisations de sport élaborent et mettent en œuvre des mesures spécifiques. Par exemple :

  1. Garantir des systèmes de rapports financiers précis et en temps utile, y compris des rapports financiers mensuels obligatoires et une divulgation complète au conseil d’administration.
  2. Mettre en œuvre des procédures pour protéger les actifs, par exemple en exigeant une autorisation de dépenses et de création de comptes par deux personnes ou plus.
  3. Mettre en œuvre des pratiques conformes aux lois et règlements, y compris des procédures régulières pour détecter toute possibilité d’activités frauduleuses (par exemple, audit externe, rapprochement indépendant des relevés bancaires).
  4. Évaluer les routines de gestion des ressources de l’organisation, comme l’élimination des virements électroniques par l’entremise de comptes bancaires personnels et la garantie que l’organisation a établi des politiques de collecte d’argent liquide au moyen des inscriptions des joueurs, des concessions et des frais, et la déclaration obligatoire des fraudes aux autorités.

L’évolution vers une stratégie anti-fraude plus solide est un processus continu qui nécessitera de l’éducation, de la planification et du temps, car les systèmes sont modifiés pour prévenir et détecter les activités potentiellement frauduleuses. Si ces contrôles peuvent s’accompagner d’une augmentation des coûts pour l’organisation sur le plan du temps, de l’énergie et de certaines dépenses financières supplémentaires, les avantages devraient l’emporter sur les coûts et les risques associés à la non-mise en œuvre des contrôles financiers. En fin de compte, la prévention de la fraude dans le sport assurera la viabilité à long terme de votre organisation et des importants programmes et services sportifs que vous fournissez à votre communauté.


Notre équipe de recherche continue d’examiner les pratiques de gestion des risques et les moyens de prévenir la fraude dans les clubs et associations communautaires. Les dirigeants du sport communautaire qui souhaitent participer à la prochaine phase de la recherche sont invités à cliquer ici pour obtenir plus d’information et pour participer au sondage.


A propos de(s) l'auteur(s)

Katie Misener (@MisenerKatie) est professeure associée au département des études sur les loisirs et les activités récréatives de l’Université de Waterloo. Ses recherches portent sur l’incidence sociale et la capacité organisationnelle des clubs de sport communautaires. Elle est actuellement bénévole au sein du comité des jeunes en loisirs de la Kitchener-Waterloo Community Foundation et siège au conseil d’administration de Parks and Recreation Ontario. Elle est une nageuse et skieuse active et est la mère de deux jeunes athlètes de hockey, de danse et de natation.

Lisa A. Kihl (@kihl_lisa) est professeure associée à l’école de kinésiologie et directrice du Global Institute for Responsible Sport Organizations de l’Université du Minnesota. Ses recherches portent sur l’intégrité et la corruption dans le sport, la responsabilité sociale, la représentation des athlètes et la gouvernance. Elle est membre du comité d’éthique de USA Dance. Mme Kihl est une fière grand-mère qui adore regarder ses petits-enfants jouer au basketball.

Pamela Wicker (@PamWicker79) est professeure de gestion du sport et de sociologie du sport à l’Université de Bielefeld, en Allemagne. Ses recherches portent sur les organisations de sport sans but lucratif, la pertinence sociétale du sport, la participation au sport, le bien-être et la santé publique, ainsi que le sport et la durabilité climatique. Elle est bénévole au sein de l’équipe de triathlon de Cologne 01 en tant que responsable de la ligue pour les sports de masse et vérificatrice de caisse. Mme Wicker est toujours une athlète passionnée et participe à des compétitions de triathlon et de tennis.

Graham Cuskelly (@GrahamCuskelly) est professeur émérite et récemment retraité de son rôle de chef du département de tourisme, de sport et de gestion hôtelière de l’Université Griffith, Gold Coast, en Australie. M. Cuskelly a fait des recherches sur le bénévolat sportif pendant 30 ans et a publié de nombreux articles de journaux sur le sport communautaire et la gestion des bénévoles. Il a été bénévole pour des organisations sportives et communautaires pendant la majeure partie de sa vie adulte et pratique régulièrement le golf, la navigation de plaisance et la marche sur la plage.

Références

Association of Certified Fraud Examiners (2018). Report to the nations: 2018 global study on occupational fraud and abuse. Tiré de https://s3-us-west-2.amazonaws.com/acfepublic/2018-report-to-the-nations.pdf

Kihl, L., Misener, K., Cuskelly, G. et Wicker, P. (2020). Tip of the iceberg: An international investigation of community sport. Sport Management Review. doi.org/10.1016/j.smr.2020.06.001

Wolfe, D. T. et Hermanson, D. R. (2004). The fraud diamond: Considering the four elements of fraud. The CPA Journal, 74(12), 38 à 42.


Les informations présentées dans les blogues du SIRC et les articles du SIRCuit sont exacts et vérifiées à la date de publication. Les développements qui surviennent après la date de publication peuvent avoir un impact sur l'exactitude actuelle de l'information présentée dans un blogue ou un article publié précédemment.