Le centre de documentation pour le sport
Le centre de documentation pour le sport

La pronation* est le mouvement des pieds lorsque ceux-ci touchent le sol. Elle fait partie du mouvement naturel d’une personne et aide le bas de la jambe à encaisser le choc des pas. Tout le monde effectue une pronation jusqu’à une certaine mesure, et cette pronation est nécessaire au cycle de marche normal, puisqu’elle permet à l’avant-pied de toucher complètement le sol. Certaines personnes effectuent une pronation plus ou moins prononcée que d’autres, c.-à-d. une surpronation ou une souspronation.

Quels sont les différents types de pronation? 

Pronation normale* : Dans le train de course normal*, le talon touche le sol en premier, puis le pied roule sur l’arc et exerce une pression sur la partie antérieure du pied, ce qui permet de prendre un meilleur élan pour faire le pas suivant. Une personne ayant un arc normal risque d’avoir une pronation normale.

Surpronation* : Si une pronation est excessive, le poids est transféré à la partie intérieure du pied. Lorsque le coureur avance, le poids est alors soutenu par cette partie au lieu de la partie antérieure du pied. Une personne ayant un arc un peu ou complètement plat a tendance à faire une surpronation.

Souspronation (supination)* : Dans le cas d’une souspronation, le pied avance vers l’extérieur (ou demeure très rigide) lorsqu’il touche le sol. Une personne ayant un arc très prononcé pourrait avoir tendance à présenter une souspronation.

Quels sont les risques de blessure? 

Une pronation excessive qui n’est pas traitée peut entraîner une multitude de blessures attribuables au surmenage*, qui touchent les ligaments des pieds, les chevilles, les hanches, les tendons d’Achille, les genoux et le bas du dos.

Est-ce important de connaître son type de pronation? 

Comme la pronation est une partie essentielle du mécanisme de course, de nombreux coureurs se penchent sérieusement sur le sujet. Si votre mouvement naturel devient inhabituel, il peut provoquer des changements au mécanisme de course de toute la jambe, ce qui peut entraîner une blessure de course. Il existe quelques méthodes de prévention de blessure, comme l’orthétique, ou vous pouvez simplement trouver des souliers qui correspondent à votre type de pronation.

Si vous n’êtes pas sûr de votre type de pronation, la meilleure façon de le connaître est de faire analyser votre train de course par un podiatre ou un thérapeute sportif. De cette façon, vous vous assurerez d’avoir un diagnostic précis concernant votre style de course, ce qui vous aidera à déterminer les méthodes et les produits d’entraînement qui vous conviennent le mieux et qui répondent à tous vos besoins.

 * Seulement disponible en anglais

Références de la collection de SIRC:

1. Cheung R, Ng G. Influence of Different Footwear on Force of Landing During Running. Physical Therapy. May 2008;88(5):620-628.

2. Efficacies of different external controls for excessive foot pronation: a meta-analysis. British Journal Of Sports Medicine. July 15, 2011;45(9):743-751.

3. Gojanovic B. Foot pronation is not associated with increased injury risk in novice runners wearing a neutral shoe: a 1-year prospective cohort study. Schweizerische Zeitschrift Für Sportmedizin & Sporttraumatologie. December 2013;61(4):52-53.

4. Halvorson R. Does Foot Pronation Cause Injury?. IDEA Fitness Journal. October 2013;10(9):11.

5. Zambelli Pinto R, Souza T, Maher C. External devices (including orthotics) to control excessive foot pronation. British Journal Of Sports Medicine. February 2012;46(2):110-111.