Le centre de documentation pour le sport
Le centre de documentation pour le sport

Lorsque les enfants se spécialisent tôt dans un sport ou une activité, cela ne garantit pas qu’ils auront du succès à long terme (Malina, 2010). Au contraire, les recherches ont révélé qu’ils ont tendance à se blesser plus souvent, à s’épuiser et à abandonner (Jayanthi et coll., 2013, Jayanthi et coll., 2015, Fraser-Thomas et coll., 2005). C’est pourquoi de nombreux entraîneurs et professionnels de la santé disent maintenant qu’on devrait plutôt promouvoir des programmes multisports pour les enfants, et la récente campagne Jouez à plus de sports se concentre sur ce message.

La principale difficulté est de mettre en place des programmes multisports. Étant donné que les associations sportives communautaires, les services de loisirs, les écoles et les organismes de santé ont tendance à fonctionner dans des silos distincts, il peut être difficile de réunir les différents intervenants nécessaires pour créer et coordonner le genre de programmes qui éliminent les obstacles liés aux multisports. Il peut également être difficile de susciter la demande des consommateurs. Avant que les organismes puissent justifier le coût et l’effort de création des programmes, ils doivent d’abord convaincre les parents de la valeur des multisports. Encore une fois, pour bien des gens, les multisports représentent un changement de paradigme, et certains parents peuvent ne pas comprendre cette importance.

Nouveaux programmes multisports au Canada

Malgré ces défis, des programmes multisports communautaires commencent à voir le jour au Canada. Récemment, quelques collectivités ont établi des collaborations novatrices entre les associations sportives locales, les services de loisirs et les administrations municipales afin d’offrir des expériences multisports à grande échelle pour les enfants avec une simple inscription. Les résultats ont été à la fois encourageants et instructifs.

En Nouvelle-Écosse, Antigonish Multisport en est maintenant à sa quatrième année. Il réunit 10 organismes de sports communautaires et deux services de loisirs municipaux qui offrent aux enfants de cinq à six ans des expériences d’initiation au basketball, au badminton, au hockey, à la natation, au taekwondo, au baseball, à la balle-molle, à la gymnastique, aux sports et au soccer pour 325 $ par enfant. Cochrane, en Alberta, a lancé une initiative semblable qui offre aux enfants de six et sept ans des cours de soccer, de badminton, de natation, de lutte, de danse, de gymnastique, de patinage, de hockey, de ringuette et de rugby pendant plus de 10 mois pour 500 $ par enfant.

Leçons tirées de la mise en place des programmes

Lors de la création et de la mise en œuvre de ces programmes, les organisateurs ont tiré quelques leçons importantes. En voici quelques-unes ainsi que d’autres recommandations sur les pratiques prometteuses en matière de programmes multisports.

1. Créez un solide comité de travail pour élaborer votre programme.

Antigonish et Cochrane ont tous deux connu du succès en créant dès le début un solide comité de travail intersectoriel. Commencez par réunir des dirigeants de différents groupes de sport, de loisirs, d’éducation et de santé de votre communauté qui sont en faveur des multisports. Amorcez le dialogue et commencez à élaborer une stratégie de collaboration en matière de programmes multisports. Faites le point sur les ressources de chaque groupe, les besoins logistiques et la contribution que chaque personne peut apporter.

2. Éduquez la communauté et créez la demande.

Comme nous l’avons déjà mentionné, de nombreuses personnes ne comprennent toujours pas l’importance et la valeur des multisports. Créez une campagne de communication pour faire mieux comprendre et apprécier les programmes multisports par tous les intervenants de votre communauté, afin que vous puissiez à la fois obtenir l’adhésion des responsables de programmes et susciter la demande parmi les clients.

3. Ne réinventez pas la roue. Utilisez les ressources existantes.

Au fur et à mesure que vous élaborez les composantes du programme et le parcours des différents sports, utilisez les ressources de qualité existantes. La plupart des organismes nationaux de sport au Canada ont élaboré d’excellents documents pour vous guider dans les pratiques d’entraînement et les formats de compétition appropriés pour les enfants de différents âges. Utilisez-les pour vous épargner des maux de tête.

4. Rendez votre programme accessible, inclusif et abordable.

Pour rendre votre programme accessible, soyez prêt à répondre à une grande variété de besoins individuels. Les clients de votre programme peuvent avoir différents niveaux de revenu, diverses pratiques culturelles et un éventail de compétences et d’aptitudes. Envisagez sérieusement de réduire les coûts d’inscription, de réduire au minimum l’équipement requis des personnes inscrites, de tenir compte des différentes capacités nécessaires et de surmonter les obstacles culturels potentiels liés à la participation au sport et à l’activité. Portez aussi une attention particulière à l’établissement du calendrier afin d’offrir des séances à des moments pratiques pour les enfants et les familles qui constituent vos clients.

5. Planifiez la viabilité du programme.  

Les meilleurs programmes intègrent des plans de financement d’une année à l’autre, ainsi que le recrutement et la formation continue du personnel. Élaborez un budget complet qui tient compte de tous les coûts qui seront probablement engagés pour le fonctionnement annuel de votre programme, surveillez le budget tout au long de l’année et, au besoin, apportez les améliorations nécessaires pour les années suivantes. Tirez parti des partenariats communautaires entre les écoles, les associations sportives, les services de loisirs et l’administration municipale pour partager les coûts de personnel, d’équipement, d’installations et de formation, soit par des contributions financières directes ou des dons en nature. Les entreprises locales sont une autre bonne source de commandites potentielles pour réduire davantage les coûts. Enfin, prévoyez le recrutement et la formation d’entraîneurs et d’instructeurs sur une base continue afin de ne pas être pris au dépourvu lorsqu’il y a roulement de personnel.

Ce sont là quelques-unes des principales étapes de la création de programmes multisports communautaires efficaces. L’élaboration et la mise en œuvre de programmes multisports posent d’importants défis, mais les premiers programmes pilotes à Antigonish et à Cochrane ont montré que c’était possible. En créant de solides comités de travail et en s’attaquant aux principaux problèmes décrits ci-dessus, un plus grand nombre de collectivités au Canada peut envisager d’offrir aux enfants des expériences multisports dès un jeune âge. Ainsi, elles contribueront à jeter les bases d’une nouvelle génération d’enfants actifs et en santé.

Ce billet est le deuxième d’une série de trois portant sur la valeur d’une approche multisports dans l’établissement de programmes d’activités et de sports pour les jeunes (cliquez ici pour le premier). Les lecteurs du SIRC en apprendront davantage sur la mise en œuvre de programmes multisports par des dirigeants sportifs en janvier 2019.


A propos de(s) l'auteur(s)

Jim Grove est rédacteur en chef adjoint à Actif pour le vie et rédacteur-conseil auprès d’organismes nationaux de sport en matière de savoir-faire physique et de développement à long terme de l’athlète. Il compte 20 ans d’expérience en tant qu’entraîneur de soccer pour les jeunes et détient la certification du Programme national de certification des entraîneurs en tant qu’entraîneur de soccer pour les jeunes.

Références

Fraser-Thomas, Jessica, Jean Côté et Janice Deakin (2005). Youth sport programs: an avenue to foster positive youth development. Physical Education and Sport Pedagogy, vol. 10, no 1, p. 19 à 40.

Jayanthi, Neeru et coll. (2013).  Specialization in Young Athletes: Evidence-Based Recommendations. Sports Health: A Multidisciplinary Approach, vol. 5, no 3, p. 251 à 257.

Jayanthi, Neeru et coll. (2015). Sports-specialized intensive training and the risk of injury in young athletes: a clinical case-control study. American Journal of Sports Medicine, 43(4):794 à 801.

Malina, R.M. (2010). Early sport specialization: roots, effectiveness, risks. Current Sports Medicine Reports, vol. 9, no 6, p. 364 à 371.


Les informations présentées dans les blogues du SIRC et les articles du SIRCuit sont exacts et vérifiées à la date de publication. Les développements qui surviennent après la date de publication peuvent avoir un impact sur l'exactitude actuelle de l'information présentée dans un blogue ou un article publié précédemment.