Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Données à l’appui. Soutenus par des preuves. De la recherche à la pratique.

Beaucoup de gens du système sportif tentent de trouver de bien des façons une manière de s’assurer que les décisions qu’ils prennent sont constamment fondées sur la meilleure information possible. Mais qu’est-ce que cela signifie vraiment? Comment faire les meilleurs choix lorsque nous avons un flux infini d’information et de demandes à gérer?

Au sein de l’équipe des Parcours paralympiques du Comité paralympique canadien (CPC), nous avons réfléchi à la façon dont nous accédons à l’information et l’utilisons, plus précisément la recherche, pour mieux orienter notre travail et nos décisions. Ce billet partage ce que nous avons appris en cours de route.

Où tout a commencé

L’équipe des Parcours paralympiques du CPC dirige une grande variété d’initiatives conçues pour bâtir et soutenir un système paralympique durable au Canada. De la classification au financement du développement du sport en passant par l’identification des athlètes, notre travail est diversifié et comporte de multiples facettes. Notre équipe s’est appuyée sur des liens avec un petit groupe de grands chercheurs pour soutenir des projets ponctuels pendant quelques années. Après réflexion, nous nous sommes rendu compte qu’il nous fallait envisager la recherche d’une manière plus intentionnelle et systémique.

En 2017, notre équipe a fait le premier pas vers l’élaboration d’une stratégie de recherche. Nous avons commencé par réfléchir à nos besoins les plus pressants et à nos questions importantes, puis nous avons organisé une réunion avec des chercheurs, certains collègues du CPC et quelques partenaires externes comme Sport Canada. Une partie importante des conversations initiales a consisté à discuter de nos besoins et priorités respectifs que nous pourrions mettre de l’avant, alors que nous cherchions à approfondir nos relations avec le milieu de la recherche. Une gamme de sujets ont été discutés ouvertement, y compris les besoins stratégiques, le financement, les ressources humaines, l’accès des participants aux études et les droits de publication. Le fait d’avoir une rencontre en personne et une conversation transparente dès le début a aidé à jeter les bases de relations de confiance et d’une collaboration fructueuse. Depuis, nous continuons à nous rencontrer régulièrement, tant en tant que groupe complet qu’avec des chercheurs individuels, pour partager de l’information, établir des liens et collaborer à de nouvelles initiatives.

Des chercheurs à portée de main

Le SIRC fait activement la promotion de la valeur pour les organismes nationaux de sport et de services multisports d’avoir des chercheurs à portée de main. Pour le CPC, ces personnes sont celles avec qui nous avons établi des relations, et dont nous savons qu’elles peuvent demander et offrir de l’aide en tout temps. Nos liens avec nos partenaires de recherche peuvent aller d’un simple appel téléphonique à un projet pluriannuel. Les types de soutien que nous avons recherchés comprennent :

  • des statistiques pour établir une demande de subvention;
  • l’élaboration d’un processus d’évaluation de programme;
  • une recherche visant à orienter les changements apportés aux critères de financement;
  • des idées de contenu pour le Web.

L’accès aux chercheurs et aux données probantes nous aide à penser de façon novatrice, à prendre des décisions judicieuses et à évaluer nos progrès. Les avantages ont dépassé nos propres besoins internes et nous ont permis de mieux harmoniser nos efforts avec ceux de nos partenaires et de les soutenir.

Nous nous assurons également d’être aussi disponibles pour eux qu’ils le sont pour nous. Nous avons facilité l’accès des participants à la recherche, établi des liens avec les partenaires du système sportif, soutenu le développement de ressources et cherché continuellement d’autres façons de mettre en pratique les résultats de leurs recherches.

La Dre Amy Latimer-Cheung, chercheuse à l’Université Queen’s et au Projet canadien de participation des personnes handicapées, a souligné comment les relations avec les praticiens ont soutenu leur travail. Elle a noté : « Tout simplement, notre partenariat avec le CPC a amélioré l’impact de notre recherche. Il garantit que nous posons les bonnes questions de recherche et crée des possibilités d’utilisation directe et immédiate de nos résultats de recherche. »

La suite des choses

En 2020, les possibilités de collaboration avec les chercheurs continueront d’être explorées et élargies. Nous savons que plusieurs des questions du CPC concernant le développement d’un système plus solide pour soutenir les athlètes paralympiques sont partagées par d’autres intervenants de la communauté paralympique.

Wayne Lomas, directeur associé de la haute performance de Natation Canada, croit en l’importance de la recherche pour son organisme. « La recherche joue un rôle essentiel dans notre effort d’amélioration. Au sein du programme paralympique de Natation Canada, nous adoptons une approche de recherche à deux volets, en nous attaquant aux défis qui peuvent aider nos nageurs et entraîneurs à Tokyo tout en cherchant des réponses pour améliorer et renforcer notre système à long terme. Nous avons la chance d’avoir d’excellents partenariats facilités par le CPC avec des institutions universitaires, des scientifiques appliqués et nos partenaires du Réseau des instituts du sport olympique et paralympique du Canada, en particulier à l’Institut national du sport du Québec et à l’Institut canadien du sport de Calgary. »

L’une de nos plus grandes questions concerne la façon dont nous pouvons créer des espaces pour diffuser et partager les connaissances et la recherche dans tout le secteur afin de soutenir nos membres et la communauté paralympique en général. Le système sportif paralympique évolue rapidement et le renforcement des capacités des organisations et des personnes par l’entremise du savoir est essentiel pour assurer la durabilité de notre système sportif et la qualité des expériences et des possibilités offertes aux personnes ayant un handicap. Nous attendons avec impatience les prochaines étapes de notre recherche et sommes toujours heureux de partager les leçons apprises.


A propos de(s) l'auteur(s)

Jenn Bruce est la coordonnatrice principale de l’équipe des Parcours paralympiques du Comité paralympique canadien. En collaboration avec divers partenaires, elle dirige et contribue à plusieurs initiatives visant à développer un système sportif paralympique durable. Elle est une ancienne joueuse de hockey sur gazon universitaire qui consacre maintenant ses temps libres à la randonnée pédestre, au cyclisme, à la natation et au golf.

Jenny Davey est la gestionnaire de l’équipe des Parcours paralympiques du Comité paralympique canadien. Elle détient une maîtrise en psychologie et en pédagogie de l’activité physique et du sport de l’Université d’Ottawa, et son expérience antérieure comprend également un poste d’enseignante au secondaire et d’entraîneuse de paravoile.


Les informations présentées dans les blogues du SIRC et les articles du SIRCuit sont exacts et vérifiées à la date de publication. Les développements qui surviennent après la date de publication peuvent avoir un impact sur l'exactitude actuelle de l'information présentée dans un blogue ou un article publié précédemment.