Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"

Le coût croissant de la pratique du sport chez les jeunes préoccupe depuis longtemps les parents et les décideurs. La façon dont les questions d’abordabilité se manifestent varie en fonction des réalités intersectionnelles du revenu, de la géographie, de la capacité, de l’accessibilité des espaces appropriés, et plus encore.

Ce blog s’appuie sur les résultats récents du portail de données ouvertes Change the Game. Nous réfléchissons aux résultats de l’étude concernant l’accessibilité financière, nous expliquons pourquoi il est important de donner la priorité aux opportunités gratuites ou peu coûteuses lorsqu’il existe une multitude d’obstacles et nous partageons des appels à l’action pour les financeurs du sport et les décideurs politiques.

La recherche montre que les groupes démographiques, y compris les athlètes ayant un handicap et les athlètes 2SLGBTQI+, sont touchés de manière disproportionnée par les mauvais traitements dans le sport. C’est pourquoi les chercheurs préconisent que davantage d’organisations soient sensibilisées à des sujets tels que le racisme, le capacitisme et le sexisme dans leur sport, et qu’elles les intègrent dans leurs initiatives en faveur d’un sport sûr.

Le coût financier de la participation au sport est souvent cité comme un obstacle à l’accès des familles à faible revenu au Canada. Le sport scolaire est souvent la forme la plus accessible de programmation sportive, mais les écoles adoptent de plus en plus des modèles payants qui en limitent l’accès. Des chercheurs canadiens ont mené une étude pour comprendre dans quelle mesure le sport scolaire soutient les jeunes à faible revenu. Leurs conclusions mettent en évidence les compétences vitales, ainsi que les avantages pour la santé et le comportement que procure la participation au sport scolaire.

Le fait d’accueillir les Jeux olympiques se traduit-il par un plus grand nombre de médailles pour le pays hôte ? Une étude récente s’est penchée sur l’avantage présumé du pays hôte lors des Jeux olympiques d’été de 1996 à 2021. Les résultats suggèrent que les hypothèses concernant “l’effet du pays hôte” sont exagérées.

Lorsqu’il s’agit de la relation entre le sport et les médias sociaux, il est difficile de savoir par où commencer. Les athlètes n’ont jamais été aussi visibles et accessibles qu’aujourd’hui. Par conséquent, les médias sociaux sont devenus un espace de plus en plus commercialisé au sein de l’industrie du sport, les marques et les commanditaires cherchant à atteindre les consommateurs par le biais des plateformes des athlètes.

Les médias sociaux sont-ils bons, ou mauvais, pour l’industrie du sport ? Pour les athlètes ? Pour les femmes et les athlètes des communautés marginalisées ? La réponse semble être : les deux. Ou plutôt, cela dépend à qui vous demandez.

Cet article présente certains des défis auxquels les athlètes sont confrontés dans notre monde de plus en plus numérique, ainsi que la manière dont les organisations sportives peuvent aider au mieux les athlètes à naviguer dans les médias sociaux.

La mobilisation des connaissances est le processus de partage des résultats fondés sur des preuves avec un public qui peut utiliser ces résultats dans la pratique. La mobilisation des connaissances permet de combler l’écart entre ce que l’on sait et ce que l’on fait. Combler cet écart entre les connaissances et l’action peut faire progresser le secteur du sport en fournissant aux parties prenantes du sport des informations qui leur permettent d’améliorer leurs pratiques, leurs politiques et leurs programmes.

Le Rainbow Resource Centre a compilé un kit de ressources pour les organisations sportives qui cherchent à créer des environnements inclusifs et accueillants pour les participants 2SLGBTQ+. Parmi les recommandations, citons la collaboration avec des organisations 2SLGBTQ+, l’examen de la façon dont le langage est utilisé dans votre espace sportif et l’assurance que les employés bénéficient d’une formation à l’inclusivité.

Les entraîneurs font état de nombreux obstacles associés à la certification au Canada, notamment le processus chronophage, l’inaccessibilité des lieux et le coût des cours. De nombreux entraîneurs ne perçoivent pas la certification comme un moyen de faire progresser leur carrière. Le SIRC a interviewé Joseph Gurgis, professeur adjoint à l’Université Nipissing, sur ce qui favorise et ce qui freine la certification des entraîneurs au Canada.

Au cours des dernières années, les politiques et les programmes sportifs ont mis l’accent sur la promotion de la diversité au sein des clubs et des organisations. Pourtant, les changements sont lents. Dans cet article, les chercheurs examinent les mentalités qui sous-tendent la résistance consciente ou inconsciente à l’augmentation de la diversité dans les organisations sportives et donnent des conseils pratiques pour faire face à cette résistance.

Les jeunes athlètes d’élite font l’objet de peu de recherches, bien qu’ils soient confrontés aux défis de la puberté et à la pression de la performance dans des contextes de haut niveau. De nouvelles recherches montrent qu’il est essentiel d’intervenir tôt pour promouvoir la santé mentale chez les jeunes athlètes d’élite.