Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Regardez les Jeux du Canada EN DIRECT ici, et trouvez l’horaire et les résultats ici.

La deuxième journée des compétitions d’athlétisme des Jeux du Canada a été marquée par un nouveau record du steeple-chase, une deuxième médaille d’or consécutive pour un sprinter québécois, et une fin de compétition palpitante pour le décathlon. Voici cinq histoires qui ont marqué la deuxième journée au Parc des Jeux du Canada, et cinq histoires à prévoir pour la troisième journée.
 

JOUR 2 – LE TOP 5

1- LAVOIE-BEAULIEU S’EMPARE DE LA COURONNE DU DÉCATHLON

Édouard Lavoie-Beaulieu a entamé le deuxième jour de compétition du décathlon avec une avance considérable sur le reste du peloton, et cette avance n’a fait que croître au fil des épreuves. L’athlète de 20 ans d’Équipe Québec a pris le contrôle de la compétition lorsqu’il a égalé le record du décathlon à la perche des Jeux du Canada avec un saut de 4,50 m, battant tous les autres athlètes par un demi-mètre. Au début de la dernière épreuve, le 1500 m, Lavoie-Beaulieu avait une avance de près de 300 points sur Ryan Evans, du Nouveau-Brunswick. Pour tenter de rattraper le meneur au classement général, Evans a couru le meilleur 1500m du peloton, devançant Lavoie-Beaulieu de près de 200m. Mais le décompte final a favorisé l’athlète québécois : 6725 à 6690, un énorme record personnel de 661 points pour le champion.

2 – CATHERINE BEAUCHEMIN ÉTABLIT UN NOUVEAU RECORD DE STEEPLECHASE

Par une température de 26 degrés, Catherine Beauchemin d’Équipe Québec a couvert le 3 000 m steeplechase en 10:09,69, battant le précédent record des Jeux du Canada de Grace Fetherstonhaugh de 10:15,32. Beauchemin participait à ses deuxièmes Jeux du Canada, après avoir terminé huitième au 1500m à l’âge de 19 ans en 2017. Maintenant âgée de 23 ans, deux fois médaillée de cross-country U SPORTS et grande prétendante, elle savait qu’elle devait prendre la tête dès le début. Seules Jenna McFadyen, de la Saskatchewan, et Maya Kobylanski, de la Colombie-Britannique, la suivaient, mais elles ont toutes deux perdu le rythme à la mi-course, lorsque Beauchemin a augmenté le tempo et a effectué des tours métronomiques jusqu’à la ligne d’arrivée.

3- DUPUY BAT UN DEUXIÈME RECORD AUX JEUX OLYMPIQUES SPÉCIAUX

Gabriel Dupuy a suivi la victoire triomphale de mardi avec une performance tout aussi impressionnante mercredi. Le sprinter d’Équipe Québec a battu aujourd’hui son deuxième record des Jeux olympiques spéciaux du Canada au 200 m, après avoir établi un nouveau record au 100 m en 11,53 mardi. Aujourd’hui, son temps de 23,89 a battu le précédent record des Jeux de Malcolm Borsoi de 24,23, établi en 2017. Dupuy est également classé comme un athlète T20 dans le système de classification du Comité international paralympique (CIP). Certains athlètes présentant une déficience intellectuelle sont aussi admissibles aux épreuves de para-athlétisme. Pour plus d’informations, suivez ce lien.

4- L’ONTARIO FAIT UN DOUBLÉ AU TRIPLE SAUT

Jasmine Scott-Kilgo et Peace Omonzane, de l’Ontario, ont pris les deux premières places au triple saut féminin, devenant ainsi les deux seules femmes du peloton à franchir la barrière des 12,5 mètres. Au moment le plus chaud de l’après-midi, Scott-Kilgo, âgée de 22 ans, a sauté à 12,74 m à son deuxième essai et n’est passée qu’à 30 cm du record des Jeux du Canada. Elle a conservé une avance considérable jusqu’à ce que sa coéquipière Omonzane comble l’écart et saute pour 12,56 m au quatrième tour. Ces deux sauts leur ont valu l’or et l’argent, tandis que Lexie Shannon du Nouveau-Brunswick a remporté le bronze lors de sa dernière tentative avec un saut de 12,43m.

5- MAYR GAGNE UNE ÉPREUVE DE SAUT EN HAUTEUR TRÈS SERRÉE

Alors que la barre du saut en hauteur atteignait 1,77 m, il ne restait plus que quatre femmes dans la compétition : Jenessa Wolfe de la Nouvelle-Écosse, Trinity Hansma de la Colombie-Britannique, Madisson Lawrence du Manitoba et Madison Mayr de l’Alberta. Chaque athlète avait franchi la hauteur précédente de 1,74, mais seule Mayr avait été parfaite tout au long des rondes. À ce stade de la compétition, cependant, la jeune femme de 21 ans s’étirait : la barre était maintenant plus haute que son meilleur résultat personnel de 1,75 m. Elle a continué à faire preuve d’une grande régularité. Pourtant, continuant sur sa lancée, elle l’a franchie, remportant un nouveau record personnel de deux centimètres. Puis elle a regardé ses concurrentes tenter à tour de rôle de franchir la hauteur et échouer. Ce saut de 1,77 m n’était pas seulement le meilleur de sa vie, il lui a également permis de remporter son premier titre aux Jeux du Canada.


JOUR 3 (19 AOÛT) – CINQ HISTOIRES À SURVEILLER

1- L’HEPTATHLON FÉMININ S’ANNONCE SERRÉ

Les amateurs d’épreuves multiples peuvent s’attendre à une course à plusieurs chevaux dans l’heptathlon féminin, car plusieurs des meilleures concurrentes du Canada sont sur la liste de départ. La médaillée d’argent des Championnats canadiens d’heptathlon, Maddison Lawrence, du Manitoba, la championne U SPORTS Dalyssa Huggins, de l’Ontario, la vice-championne U SPORTS Hannah Blair, de l’Ontario, et la championne NACAC Combined Events Nicole Ostertag, de la Saskatchewan, sont toutes capables de remporter l’or. La compétition de sept épreuves commence vendredi matin à 9h10 avec le 200m.

2- DES RECORDS POURRAIENT TOMBER DANS LA FINALE DU 1500M MASCULIN

Le record du 1500 m de Dennis Stark aux Jeux du Canada, établi en 3:45,87, sera sérieusement menacé vendredi, lorsque l’une des finales du mile métrique les plus profondes de l’histoire des Jeux aura lieu dans l’après-midi. Douze hommes avec des temps de départ plus rapides que 3:54 se sont qualifiés lors des éliminatoires, et quelques-uns d’entre eux, comme le Québécois Matthew Beaudet et l’Albertain Eric Lutz, ont des records personnels de cinq secondes plus rapides que cette marque. Mais, les finales du 1500m sont souvent imprévisibles dans leur rythme et leur résultats. Attendez-vous à ce qu’Andrew Peverill de la Nouvelle-Écosse, le plus rapide des éliminatoires, mette la pression sur les favoris.

3-MURRAY ET ELIEZER SE BATTENT POUR LE TITRE DU 100 M MASCULIN

Eliezer Adjibi, de l’Ontario, et Malachi Murray, de l’Alberta, ont obtenu des résultats presque identiques dans la ronde de qualification du 100 m, tôt mardi, même s’ils ont participé à deux séries distinctes. Le 10,47 d’Adjibi est arrivé premier, et est resté la meilleure marque de la première ronde. Murray s’est approché à 0,01 seconde du temps de son rival dans la manche suivante. Les deux hommes se retrouveront vendredi à 10 h 20 et tenteront peut-être de battre le record des Jeux du Canada de 10,38, détenu par Karson Kowalchuk et Nathan Taylor, tous deux de l’Ontario.

4- LES PREMIER ET TROISIÈME MEILLEURS TRIPLE SAUTEURS DU CANADA S’AFFRONTENT VENDREDI

Malgré ses 22 ans, l’Ontarien Olorunfemi Akinduro a sauté plus loin que tout autre Canadien en 2022. Sa distance de 15,67 m n’est toutefois supérieure que de 17 cm au meilleur saut de son coéquipier Kenneth West. On s’attend à ce que le duo offre un spectacle vendredi, lorsque les sauteurs entreront en piste à 15 h HNE.

5- SUTHERLAND À LA POURSUITE DE L’OR ET DU RECORD DU 400MH DE WATSON

Si Savannah Sutherland de la Saskatchewan reproduit sa meilleure course, le record actuel des Jeux du Canada ne sera plus. La jeune femme de 19 ans a un record à vie de 57,27 et une riche expérience internationale : en 2021, elle a été médaillée de bronze des championnats du monde U20 sur cette distance. Le record qu’elle poursuit, de 58,46, appartient à la double championne olympique Sage Watson, de l’Alberta.
 

MÉDIAS

Pour toutes questions, veuillez contacter:

Alex Cyr

Gérant, Communications Numériques

alex.cyr@athletics.ca

902-598-8598