René Lalonde : 60 ans plus tard, toujours judoka!

Mai 15, 2019

Judo Canada - Montréal, 15 mai 2019 – Le judo est le sport d’une vie entend-on souvent à propos de cette discipline. René Lalonde, âgé de 88 ans, est un exemple bien concret de ce dicton. Il y a 60 ans, il était médaillé d’argent aux Championnats canadiens de judo présentés à Winnipeg. Un vrai vice-champion national, car les catégories de poids n’existaient pas à l’époque, ce qui ajoute encore plus de lustre à ce résultat.

60 ans plus tard, près de 1000 judokas canadiens auront l’occasion de suivre les traces de monsieur Lalonde dans le cadre des Championnats canadiens qui auront lieu à Edmonton du 16 au 19 mai, dans le cadre du plus gros tournoi national au Canada.

À droite sur la photo, René Lalonde.

« J’ai fait une belle vie et je ne suis pas devenu millionnaire. Je me suis amusé et quand tu t’amuses, ce n’est pas forçant. Si tu fais quelque chose que tu aimes, c’est plus intéressant! » se remémore M. Lalonde.

Cette belle philosophie pourra assurément inspirer les athlètes qui seront en action de jeudi à dimanche dans la capitale albertaine.

Toujours en forme

« Le judo est un sport qui peut être dur. Je suis rendu trop vieux pour faire mon smatte sur les tapis, mais je peux encore enseigner et montrer des choses. C’est comme aller à bicyclette : on n’est pas des champions, mais on sait comment en faire et on y va à notre vitesse. Ma femme est comme moi : elle a 85 ans et elle fait des chin-up! Moi, je n’en fais plus, car j’ai mal à un bras », poursuit-il en riant.

Celui qui continue à s’entraîner régulièrement en musculation fréquente encore occasionnellement des dojos pour transmettre sa passion du judo où il montre aux jeunes comment bien nouer leur ceinture.

« Ça m’intéresse parce que j’ai fait ma vie avec ça. Et cet intérêt ne s’en va pas. »

Le judo en tête de liste

René Lalonde est arrivé dans le monde du judo vers l’âge de 18 ans. Après avoir pratiqué plusieurs sports à la Palestre nationale de Montréal, principalement des sports de combat comme la boxe et la savate française, il a rapidement bifurqué vers le judo.

« Je trouvais le judo plus intéressant que la boxe. À un moment, tu te tannes de tout le temps te faire donner des coups de poing. Je n’avais pas peur de boxer et ç’a été bon pour moi d’apprendre la boxe, car j’ai aussi enseigné le karaté et qu’il y avait des points en commun dans les deux disciplines. »

L’homme a démarré sa propre école durant les années 1950 et il en a été le propriétaire pendant une quarantaine d’années. Dans les premiers temps, il a mené ce projet en parallèle avec sa carrière d’athlète.

« J’ai enseigné pour gagner ma vie et je travaillais de 10 heures le matin à 10 heures le soir, six jours par semaine. Ensuite, j’allais me battre dans des tournois le dimanche. Ce n’était pas facile, mais j’étais heureux et je l’ai fait! »

Parmi ses étudiants on retrouve l’illustre Doug Rogers, médaillé d’argent aux Jeux olympiques de Tokyo en 1964 et médaillé de bronze (poids lourds) aux Championnats du monde l’année suivante. M. Lalonde a lui aussi jonglé avec l’idée d’imiter son compatriote et s’expatrier au Japon pour perfectionner son art, sauf que l’appel de la famille était plus fort.

« Quand il (Rogers) est parti s’entraîner au Japon pendant des années, nous nous sommes affrontés en compétition à son retour et il m’a battu au sol. J’ai vu une différence dans son ƒ< de combat. Quand on va ailleurs, on apprend toujours un peu plus et c’est ça qui me manquait. »

Aujourd’hui, les meilleurs judokas canadiens n’ont plus à s’exiler à l’étranger grâce aux installations du centre national d’entraînement de Montréal. Et avec les médailles canadiennes obtenues au fil des ans par les athlètes canadiens dans de prestigieuses compétitions de judo et de parajudo, ceux-ci doivent une partie de leur succès à des pionniers du sport comme René Lalonde.

Championnats canadiens de judo 2019

Dates :
du 16 au 19 mai 2019

Endroit :
Université de l’Alberta, Complexe Van Vliet Butterdome
115 Street & 89 Avenue
Edmonton, AB
T6G 2J7

Horaire :
Jeudi 16 mai
10 h : Katas
14 h : Ne Waza

Vendredi 17 mai
9 h 30 : Rondes préliminaires pour toutes les divisions U18 et Vétéran

Samedi 18 mai
9 h : Rondes préliminaires pour toutes les catégories d’âge U16 et U21

Dimanche 19 mai
9 h 30 : Rondes préliminaires pour toutes les catégories de poids seniors

Les compétitions seront webdiffusées en direct au www.judocanada.tv

Achat de billets en ligne au http://judonationals.org

-30-

Rédigé par Sportcom pour Judo Canada

 

Informations :

Patrick Esparbès
Directeur général adjoint
Judo Canada
(514) 668-6279
p.esparbes@judocanada.org