Le centre de documentation pour le sport
Le centre de documentation pour le sport

La Coupe du monde de la FIFA 2014 suscite beaucoup d’effervescence dans le monde du soccer, car elle se tient au Brésil, sans aucun doute, la plus grande nation de soccer. Le tournoi se déroulera du 12 juin au 13 juillet 2014 et accueillera 32 pays qui se disputeront le trophée de la Coupe du monde de la FIFA. Les pays qualifiés sont réunis par groupes et les matchs sont déjà placés à l’horaire. Tout comme dans les autres coupes du monde, le Brésil est favori pour l’emporter et de plus, l’avantage du terrain à domicile pourrait faciliter l’exercice.

Un des aspects les plus intéressants dans chaque tournoi est le ballon de soccer*. En 2006, le ballon de la Coupe du monde tenue en Allemagne portait le nom de Teamgeist. Le ballon comportait 14 panneaux collés à chaud et c’était une modification radicale du ballon traditionnel qui lui comportait 32 panneaux cousus.

Lors du tournoi de 2010 organisé pour la première fois sur le continent africain, on donna le nom de Jabulani au ballon. Le ballon utilisé pour la finale entre les Pays-Bas et l’Espagne, qui gagna par le score de 1-0, porta le nom de Jo’bulani, en référence à Jo’burg, le diminutif de Johannesburg où la finale a eu lieu. Ce ballon comportait 8 panneaux collés à chaud afin de le rendre plus aérodynamique. Toutefois, la majorité des joueurs ont eu de la difficulté à contrôler le ballon et les appréciations ne furent pas aussi positives que prévu.

Brazuca*, le ballon du tournoi de 2014, comporte 6 panneaux identiques collés à chaud pour limiter l’absorption d’eau et 50 000 « petits boutons » pour faciliter l’écoulement de l’eau. Ce ballon sera utilisé dans plusieurs conditions, dans des matchs où la température atteindra les 38 °C et d’autres, près de 0 °C. Le maximum d’effet papillon*du ballon se présentera à une vitesse de 48 km/h, soit beaucoup moins que le 80 km/h du Jabulani.

Voici quelques faits dignes de mention*:

  • La FIFA accepte qu’un ballon soit 10 % plus lourd lorsque mouillé; Brazuca ne pèsera que 0,2 % de plus.
  • Les six panneaux de polyuréthane collés à chaud s’entrecroisent tel un casse-tête à cause de sa conception éolienne.
  • Le courant d’air circulant autour du Brazuca génère moins de turbulence et une meilleure trajectoire aérodynamique.

Le ballon de soccer sera une étoile du tournoi tout comme dans les autres coupes. Les deux ballons précédents n’ont pas eu de fortes cotes; cette fois-ci, Brazuca s’approche davantage de la tradition et de ses ballons aux 32 panneaux cousus, avec quelques innovations en plus. Que le tournoi commence!

* Seulement disponible en anglais

Références de la collection de SIRC:

1. ADIDAS JABULANI MATCH BALL. Joe Weider’s Muscle & Fitness. June 2010;71(6):64.

2. DELGADO-BORDONAU J, DOMENECH-MONFORTE C, GUZMÁN J, MENDEZ-VILLANUEVA A. Offensive and defensive team performance: relation to successful and unsuccessful participation in the 2010 Soccer World Cup. Journal Of Human Sport & Exercise. December 2013;8(4):894-904.

3. GARDNER P. World Cup balls and sin bins: bad ideas never go away, they just get recycled. World Soccer. January 2014;54(4):19.

4. Soares Leite W. ANALYSIS OF GOALS IN SOCCER WORLD CUPS AND THE DETERMINATION OF THE CRITICAL PHASE OF THE GAME. / ANALIZA GOLOVA POSTIGNUTIH NA SVETSKIM PRVENSTVIMA U FUDBUALU I ODREĐIVANJE KLJUČNIH FAZA U SAMOJ IGRI. Facta Universitatis: Series Physical Education & Sport. September 2013;11(3):247-253.

5. Sakamoto K, Asai T. Comparison of Kicking Motion Characteristics at Ball Impact between Female and Male Soccer Players. International Journal Of Sports Science & Coaching. March 2013;8(1):63-76.

6. SungChan H, Takeshi A. Aerodynamics of Knuckling Effect Shot Using Kick-robot. International Journal Of Applied Sports Sciences. December 2011;23(2):406-420.