Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Ski alpin – Montréal, 28 février 2016 (Sportcom) – Marie-Michèle Gagnon a remporté le super combiné de la Coupe du monde de ski alpin disputée à Soldeu, dans la principauté d’Andorre, dimanche. Ravie de sa performance, la Québécoise s’est offert deux solides manches au super-G et slalom.

« J’espérais un podium, mais cette victoire vaut tout! Je ne m’attendais pas à ça. C’est spécial de penser que tu es la meilleure cette journée-là. J’espère revenir souvent ici. En plus, c’est la fête à mon père. C’est le plus beau cadeau que je peux lui faire! » a commenté avec enthousiasme Gagnon.

La skieuse de Lac-Etchemin a complété le super-G en 58,00 s, bon pour le 13e rang. Elle a fini à 97 centièmes de seconde de la plus rapide, l’Américaine Lindsey Vonn (57,04 s). Transportée en civière à la suite d’une lourde sortie de piste samedi, la reine des pentes était de retour sur la montagne après avoir appris qu’elle souffre d’une fracture de fatigue au genou gauche.

Les skieuses ont dû faire preuve de patience alors que d’importantes chutes de neige ont engendré un délai pour la présentation du slalom. Ces facteurs météorologiques n’ont toutefois pas brisé la concentration de Gagnon, qui a obtenu le deuxième meilleur temps, avec un chrono de 45,66 s, à seulement 6 centièmes de seconde de la Suisse Wendy Holdener.

« Les conditions étaient difficiles et c’était une longue journée. Au super-G, j’étais très contente de ma 13e place, non loin de Vonn. Ça m’a donné confiance et j’étais en bonne position pour faire un bon résultat. En général, mes deux descentes étaient solides, je n’ai pas fait d’erreur majeure et j’avais une bonne attitude dans le haut du corps », a fait savoir la Québécoise.

Au final, avec un temps cumulatif de 1 min 43,66 s, Gagnon a été l’athlète la plus rapide du jour. C’est la deuxième fois qu’elle remporte une épreuve de combiné en Coupe du monde, après sa victoire de 2014, à Altenmarkt, en Autriche.

« J’ai eu une bonne journée et j’étais au-dessus de mes skis comme on dit. La fin de semaine dernière, je suis montée sur le podium, mais de gagner à nouveau le super combiné après deux ans, c’est encore plus excitant parce que ça montre que ce n’était pas un événement d’une fois. Ça me donne confiance », a commenté l’athlète de 26 ans, médaillée de bronze au slalom de Crans Montana le 15 février.

Holdener a mis la main sur la médaille d’argent (+20 centièmes) et la Française Anne-Sophie Barthet a complété le podium (+61 centièmes).

Après avoir connu un début de saison plus difficile, Gagnon a apporté plusieurs changements à ses entraînements. Elle croit d’ailleurs que cela a contribué à son succès. « J’ai essayé de nouvelles choses en début de saison avec de nouveaux entraîneurs. C’était épuisant et pas toujours facile. On voyage tout le temps et ce n’est pas toujours facile d’avoir peu de vie sociale. À la fin janvier, je suis revenue à la maison, j’ai pris du recul et j’ai changé ma façon de penser. Je suis vraiment heureuse de faire ce que je fais. »

Marie-Pier Préfontaine a fini 35e de la première manche en 58,86 s (+1,82 seconde). À la deuxième, la skieuse de Saint-Sauveur a réalisé un temps de 48,94 s, ce qui l’a classée au 28e rang du cumulatif avec un total de 1 min 47,80 s. L’athlète de 27 ans avait terminé 51e du super-G, samedi.

La Torontoise Candace Crawford a conclu au neuvième rang du combiné (+1,77 seconde). Vonn a pour sa part été reléguée à la 13e place, à 1,93 seconde de la grande gagnante canadienne.

– 30 –

Rédaction: Audrey Clément-Robert
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/sportcom
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre