Le centre de documentation pour le sport
Utilisez des guillemets pour trouver les documents qui contiennent l'expression exacte : "aérodynamique ET essais"
Le centre de documentation pour le sport

Ski acrobatique bosses – L’or pour Kingsbury, le bronze pour Marquis, l’argent pour Justine Dufour-Lapointe et le bronze pour Andi Naude

Montréal, 11 février 2017 (Sportcom) – Les bosseurs canadiens se sont une fois de plus imposés sur les pentes samedi. Mikaël Kingsbury a remporté la Coupe du monde de ski acrobatique de Bongpyeong où se dérouleront les prochains Jeux olympiques, en Corée du Sud, alors que Philippe Marquis a mis la main sur le bronze. Chez les femmes, Justine Dufour-Lapointe s’est décorée d’argent et Andi Naude de bronze.

« Je suis vraiment content de mon ski, c’est une bonne expérience en vue des Jeux olympiques l’an prochain. Même si ç’a été serré, j’ai réussi, alors mission accomplie! » a commenté d’emblée Kingsbury.

Les juges ont accordé la plus haute note de la super finale à Kingsbury, de Deux-Montagnes, avec 86,71 points. Le Kazakh Dmitriy Reiherd (86,70 points) a fini tout juste derrière le roi de la montagne. Marquis, de Québec, a complété le podium avec 85,94 points.

« Ç’a super bien été. J’ai gagné les qualifications, j’ai fait une bonne finale et en super finale, j’ai fait une bonne descente, mais avec une petite erreur. J’ai décidé d’accélérer pour compenser mon erreur en temps et j’ai fait un super bon 1080 en bas », a dit Kingsbury, détenteur de quatre médailles d’or et une d’argent en six compétitions dans cette épreuve cette saison. Il a aussi remporté l’épreuve de bosses en parallèle.

Avec 59 podiums en Coupe du monde à son palmarès, Kingsbury repousse encore le nombre record dans sa discipline. Le skieur de 24 ans trône aussi au sommet du classement général de la Coupe du monde avec 620 points. Son plus proche adversaire, le Français Benjamin Cavet, a 372 points.

De son côté, Marquis, 27 ans, était très satisfait de sa troisième place en plus de sentir qu’il était en mesure de rivaliser avec les meilleurs lorsqu’il skie à son plein potentiel.

« C’est l’élément le plus positif de ma journée. Les gars ont sorti leur gros arsenal et il n’y avait pas de place à l’erreur. C’était une compétition que nous avions en haut de la liste en début de saison », a fait savoir le double médaillé de bronze cette année.

Le pays avait deux autres représentants en finale. Le Québécois Laurent Dumais (81,31 points) a conclu au neuvième rang du classement général après avoir pris le troisième rang de sa vague. Il s’agit de son meilleur résultat cette saison sur le circuit de la Coupe du monde. Le Terrebonnien Marc-Antoine Gagnon (78,20 points) est pour sa part 14e.

Simon Pouliot-Cavanagh (75,46 points), de L’Ancienne-Lorette, s’est fait montrer la porte de sortie en qualifications. Il a fini 18e, insuffisant pour accéder à l’étape suivante qui regroupaient les 16 meilleurs athlètes. Également en action, l’Albertain Luke Ulsifer (70,37 points) a terminé 34e.

Podium double féminin

Du côté féminin, c’est l’Australienne Britteny Cox qui s’est emparée de la victoire de la super finale avec 81,66 points. Justine Dufour-Lapointe, de Montréal-Ouest, a reçu 78,35 points et la Britanno-Colombienne Andi Naude, 78,16 points.

« Je suis mon plan et ça va vraiment bien. Ç’a été une belle soirée pour moi et j’ai eu la chance de sentir le parcours olympique. Je pense que je ne pouvais pas demander mieux. Toute la journée, ç’a été un build-up. C’était difficile mentalement et physiquement, mais je me suis battue tout le long » a fait savoir Dufour-Lapointe, qui occupe le deuxième rang du classement général de la Coupe du monde avec 434 points, derrière Cox (605 points).

 

En finale, Chloé Dufour-Lapointe (75,93 points) a terminé deuxième, un résultat bon pour le huitième rang du classement général. La Québécoise Audrey Robichaud (75,82 points) suis avec la 9e place et la Terrebonnienne Alex-Anne Gagnon (70,50 points) pointe au 15e rang.

Le parcours de Maxime Dufour-Lapointe (68,17 points) a pris fin lors des qualifications. L’athlète de Montréal-Ouest a terminé 24e.

Ambiance de Jeux olympiques

À un an des Jeux olympiques de Pyeongchang 2018, les bosseurs canadiens ont eu droit à un avant-goût de ce qui les attend.

« C’est magnifique honnêtement. La cérémonie des médailles, c’était exactement le même protocole auquel nous avions eu droit aux Jeux de Sotchi. Ça me ramenait plein de beaux souvenirs. Le parcours olympique est parfait, tout est aligné à l’équerre! C’est vraiment magique », a fait savoir Justine Dufour-Lapointe, 22 ans.

Cette journée a également rappelé de beaux souvenirs à Mikaël Kingsbury. « Moi et Phil avions terminé premier et troisième aussi à l’événement test des Jeux olympiques en 2013. C’est cool, ça nous met les deux en très bonne position pour se qualifier d’avance pour les prochains Jeux parce que nous savons que ce n’est pas facile dans notre pays. »

Philippe Marquis en a profité pour analyser la piste qu’il a qualifiée de « pas très difficile ». « Il faut mettre un peu plus l’accent sur la vitesse et les gros sauts pour faire la différence. L’accueil est super, nous voyons qu’ils sont déjà prêts. Nous avons bien mangé et ça n’a pas été trop difficile de s’habituer au décalage horaire. Ça m’a permis de me sentir comme à la maison et de compétitionner super bien », a-t-il conclu.

– 30 –

Rédaction: Audrey Clément-Robert
 
Information : 514-990-0966 ou 1-866-990-0966
www.sportcom.qc.ca
 
www.facebook.com/SportcomQc
www.twitter.com/SportcomQuebec
Skype : sportcom-pupitre