Plus de 20 lauréats à l’honneur au gala de remise des prix 2019 de Patinage de vitesse Canada

Juin 11, 2019

Patinage de vitesse Canada - Les membres de la famille Williamson Derraugh, qui ont reçu le Prix de la famille Gagné, et Malcolm Scott, président de l’Association de patinage de vitesse du Manitoba, lors du gala de remise des prix 2019 de Patinage de vitesse Canada à Winnipeg le 8 juin 2019 (Crédit Hearsum Photography).

WINNIPEG, MANITOBA – Samedi soir dernier, Patinage de vitesse Canada a rendu hommage à plus d’une vingtaine des parties prenantes les plus dévouées à l’égard de ce sport – y compris des athlètes, des entraîneurs, des officiels, des bénévoles et des partenaires – à l’occasion de son gala de remise des prix 2019, tenu conjointement avec l’Assemblée générale annuelle et Congrès de l’organisation à Winnipeg, au Manitoba.

TÉLÉCHARGER DES PHOTOS ICI

Dans l’esprit de notre nouveau plan stratégique 2018-2023, qui nous amène à aspirer à l’excellence sportive et organisationnelle, le programme annuel de remise de prix de Patinage de vitesse Canada a été adapté en 2019 dans le but d’alléger le processus de mise en candidature et de sélection; de s’assurer que la reconnaissance soit distribuée de façon équitable au sein des groupes de parties prenantes; et d’accroître la diversité et l’étendue du bassin de candidat(e)s admissibles.

L’impressionnante liste des récipiendaires des prix de cette année comprenait notamment:

Temple de la renommée

  • Pat Leech (MB): Pat Leech (née Durnin) a été intronisée au Temple de la renommée à titre de bâtisseuse en raison de son implication à long terme et de sa contribution exceptionnelle au développement du patinage de vitesse dans les rôles d’entraîneure, administratrice et bénévole. Leech a pris part aux Jeux d’hiver du Canada de 1975, où elle a remporté la médaille d’or au 1000m et l’argent au 400m. Elle a accédé à l’équipe nationale canadienne à l’âge de 16 ans et a ensuite mis la main sur trois médailles de bronze aux Championnats du monde juniors avant de passer dans la catégorie sénior, où elle a participé à un bon nombre de compétitions, notamment les Championnats du monde de patinage de vitesse féminin de 1977 et aux Championnats du monde de sprint en 1979. Le fait saillant de la carrière de Leech en tant qu’athlète est survenu quand elle a représenté le Canada aux Jeux olympiques de 1980 à Lake Placid, où elle a pris la 23e place au 3000m. À la fin des années 1980, après avoir accroché ses patins, elle a aidé à fonder le Club de patinage de vitesse Westman à Brandon, au Manitoba. Alors que le club célèbre cette année son 30e anniversaire, elle continue fièrement de s’impliquer à titre d’entraîneure en chef et de membre du Conseil d’administration. En plus des longues heures de travail qu’elle a consacrées à son club, Leech a occupé plusieurs postes à l’échelle provinciale. Elle a agi comme entraîneure pour Équipe Manitoba, aux Jeux d’hiver du Canada et à d’autres compétitions nationales, et elle a par ailleurs fait partie du comité de haute performance et des comités de discipline pour sa province.

Athlète féminine de l’année en courte piste (Prix Nathalie Lambert)

  • Alex Lepage Farrell (QC): Cette saison, Alex Lepage Farrell a obtenu les meilleurs résultats de sa carrière, alors qu’elle s’est classée au 12e rang du classement général aux Sélections canadiennes séniors. Il s’agissait là de sa meilleure compétition jusqu’ici, autant en terme de chronos que de classement dans les courses. Le plus impressionnant, c’est qu’elle a signé ces temps records personnels d’une façon bien particulière – elle complète présentement une résidence à temps plein en pédiatrie à l’Hôpital Sainte-Justine à Montréal, ce qui signifie qu’elle ne peut pas consacrer autant d’heures à son entraînement sur glace que ses consoeurs patineuses. Cela ne ralentit pas Alex, qui a été en mesure de poursuivre une carrière exigeante tout en respectant un horaire d’entraînement efficace qui comprend notamment la pratique du Pilates dans son salon quand elle n’a pas le temps d’aller à l’aréna. Outre le patinage de vitesse, elle a donné une partie de son temps comme bénévole au sein de l’équipe médicale à l’occasion des compétitions locales de patinage de vitesse, ainsi qu’aux Championnats du monde juniors disputés durant la saison à Montréal. Elle est un véritable modèle de persévérance, de dévouement et de passion, toutes des qualités qui s’inscrivent dans l’esprit du Prix d’Athlète de l’année.

Athlète masculin de l’année en courte piste (Prix Marc Gagnon)

  • Samuel Girard (QC): Après qu’il eut raflé la médaille d’or olympique en février 2018, les attentes étaient élevées à l’endroit de Samuel Girard la saison dernière. N’hésitant pas à s’attaquer à ce défi, il a continué à exceller à l’échelle internationale et il a été un des meilleurs patineurs sur coute piste du côté des hommes. Il a remporté une médaille d’or individuelle à la Coupe du monde, de même qu’une médaille d’argent aux Championnats du monde, ce qui l’a aidé à prendre la quatrième place au classement général. En dehors de la glace, il a été un ambassadeur pour les Championnats du monde juniors sur courte piste à Montréal et il a aussi accepté le poste de représentant des athlètes au sein de l’équipe sur courte piste, agissant ainsi comme porte-parole de ses coéquipiers auprès de Patinage de vitesse Canada. Il a continué de faire entendre sa voix pour des raisons positives après la récente annonce de sa retraite, s’exprimant courageusement sur les défis que doivent affronter les athlètes d’élite et réclamant un meilleur équilibre de vie entre les exigences de la haute performance et d’autres aspects importants de la vie – tels que la famille et le travail communautaire. À titre de retraités, son amie de coeur Kasandra Bradette et lui se sont engagés à redonner à leur sport en partageant leur passion avec les jeunes patineurs de différents clubs.

Athlète masculin de l’année en longue piste (Prix Jeremy Wotherspoon)

  • Hubert Marcotte (QC): Hubert Marcotte a connu une saison qui s’est caractérisée par l’excellence sur la glace. Il a pris le deuxième rang au classement général des Championnats canadiens juniors sur longue piste, où il a remporté deux médailles d’or et mérité sa place au sein de l’équipe nationale junior. Présent aux Championnats du monde juniors en Italie, il s’est classé 12e au monde, terminant notamment parmi les 10 premiers du départ en groupe. Il a par ailleurs fini huitième au classement général des Championnats canadiens juniors sur courte piste plus tôt durant la saison. Ses réalisations en patinage de vitesse et dans ses études sont encore plus impressionnantes compte tenu qu’il y est arrivé en surmontant des difficultés associées d’apprentissage. Malgré ces défis et son horaire chargé, il est souvent le premier à aider lors des entraînements des patineurs maîtres et à offrir bénévolement de son temps à l’occasion des compétitions tenues dans sa province d’origine, le Québec.

Athlète féminine de l’année en longue piste (Prix Catriona Le May Doan)

  • Isabelle Weidemann (ON): Après avoir pris part à ses premiers Jeux olympiques en 2018, Isabelle Weidemann ressentait un désir ardent de repousser ses limites au-delà des deux résultats top-10 qu’elle avait enregistrés au niveau mondial. Elle s’est engagée à investir les efforts et à afficher la détermination nécessaires durant la saison morte afin de devenir une meilleure patineuse encore. Ce dévouement l’a aidée à faire sa marque sur le circuit de la Coupe du monde cette saison, alors qu’elle a décroché une médaille d’or et deux d’argent, et conclu la saison au quatrième rang du classement général. À ses premiers Championnats du monde toutes distances, disputés en sol canadien à Calgary, elle a établi des temps records personnels dans chacune des quatre distances et a été l’athlète canadienne la mieux classée chez les femmes, avec une sixième place au classement général. Reconnue comme un athlète qui affiche un magnifique esprit d’équipe, elle a par ailleurs aidé l’équipe féminine de poursuite à ramener deux médailles à la maison durant la saison de la Coupe du monde. Elle réserve également une part de son énergie positive au soutien de son frère et de sa soeur, qui s’entraînent aussi à Calgary. Et, pour couronner le tout, elle complète un baccalauréat en géologie, faisant en sorte qu’elle doit composer avec un horaire des plus chargés.

Entraîneur de l’année (Prix Jack Walters)

  • Karine Proteau (QC): Karine Proteau a eu un impact remarquable au fil de ses 27 années de travail en tant qu’entraîneure. Après avoir aidé à mettre sur pied un centre d’entraînement régional à Québec au début des années 2000, elle est retournée à Sherbrooke à titre d’entraîneure en chef, un poste qu’elle occupe depuis 2009. Dans ce rôle, elle a permis au club d’augmenter ses effectifs à 130 membres, tout en entraînant et en supervisant 25 nouveaux entraîneurs. Elle a aussi aidé à doter le club d’un encadrement plus professionnel avec l’ajout de services en kinésiologie, en nutrition et en psychologie du sport.

Prix d’excellence des entraîneurs 

  • Ryan Hickman (AB)Fanny Michaud (QC) et Scott Van Horne (MB) ont chacun reçu un Prix d’excellence des entraîneurs pour leur contribution importante à notre sport au cours de la dernière année dans le rôle d’entraîneur.

Officiel de l’année (Prix René Marleau)

  • Rick Hunt (ON): Rick Hunt a commencé à s’impliquer dans le patinage de vitesse comme bénévole, entraîneur et surveillant de piste quand ses enfants se sont mis à faire du patinage en bas âge. Au fil des ans, il a commencé à occuper des postes plus importants, devenant éventuellement un arbitre de courte piste de niveau 3A et de longue piste de l’ISU. Il a de nombreuses Coupes du monde et plusieurs Championnats du monde à son actif, de même que les Jeux olympiques. Il s’engage aussi à redonner à son sport en agissant comme membre actif du comité de développement des officiels de PVC, en plus d’enseigner dans le cadre de nombreux cours et cliniques.

Prix d’excellence des officiels

  • Tina Peters (CB)Sylvain Pigeon (QC) et Richard Thériault (QC) ont chacun reçu un Prix d’excellence des officiels pour leur contribution importante à notre sport au cours de la dernière année dans le rôle d’officiel.

Bénévole de l’année (Prix Jean Grenier)

  • John Thorpe (AB): Depuis les années 1960, John Thorpe s’est toujours rendu disponible pour contribuer à la progression du patinage de vitesse, acceptant à peu près tous les postes de bénévoles qui étaient disponibles. Il a été un membre du comité de construction de l’anneau de glace olympique des Jeux de 1988 et il a représenté le Canada quand l’ISU a rédigé ses règles en vue de l’entrée en scène du courte piste et l’inclusion des Jeux mondiaux universitaires. En tant qu’officiel, il a participé aux Jeux olympique de 1998 à Nagano et il est un visage familier à l’Anneau olympique depuis des décennies, lui qui a offert une bonne part de son temps comme chronométreur ou juge à chacune des compétitions organisées à cet endroit au cours de la dernière saison. Il a par ailleurs été chronométreur en chef en courte piste aux Jeux d’hiver du Canada à Red Deer, tout en agissant comme chronométreur en longue piste pendant ses journées de congé.

Partenaire de l’année (Prix du Champion sportif)

  • Red Deer Central Lions Club (AB): En 1953, les Red Deer Central Lions sont devenus les principaux commanditaires de leur club de patinage de vitesse local et, au cours des 66 dernières années, ils ont continué d’afficher leur soutien sans faille, autant financièrement qu’en temps sous forme de bénévolat. Au cours de la dernière année, leur don de 5000 $ et leur offre de faire une levée de fonds pour aller chercher des sommes supplémentaires ont été d’une aide inestimable. Tout aussi important, à chaque année, les Lions agissent comme chronométreurs officiels du club à ses deux compétitions sanctionnées, une trandition de longue date que a permis à plusieurs membres des Lions d’atteindre le statut de chronométreur de niveau 2. Et en 2019, quand les Jeux d’hiver du Canada de sont amenés à Red Deer, les Lions étaient là, prêts à offrir de leur temps en tant que bénévoles. Les Lions ont été l’épine dorsale de ce club local, et des membres de leurs familles s’impliquent souvent dans le patinage de vitesse parce qu’un parent ou un grand-parent membre des Lions a été un chronométreur.

Prix de la famille Gagné

  • Famille Williamson Derraugh (MB): La famille Williamson Derraugh – qui a aidé à façonner le patinage de vitesse au Manitoba et à travers le pays pendant plus de 50 ans – a reçu le Prix de la famille Gagné, qui rend hommage aux héritages familiaux qu’on retrouve au sein de la communauté du patinage de vitesse au Canada. Les membres de la famille Williamson Derraugh, bien connue pour son implication dans le patinage de vitesse, ont eu un impact important sur d’innombrables jeunes athlètes grâce à leur implication en tant qu’entraîneurs, administrateurs et spécialistes du secteur technique au sein de l’Association de patinage de vitesse du Manitoba (MSSA) et de Patinage de vitesse Canada. Le regretté Peter Williamson, qui a représenté le Canada aux Jeux olympiques de 1968 à Grenoble, a été entraîneur et directeur technique pour la MSSA et l’ancienne Association canadienne de patinage de vitesse amateur. Son épouse Lori (née Toshack) a été championne canadienne en courte piste et en longue piste au milieu des années 1970 et elle a ensuite occupé différents postes dans le patinage de vitesse, notamment comme directrice exécutive de la MSSA et comme entraîneure et bénévole en club et au niveau provincial à différents endroits au Manitoba. Peter et Lori ont transmis leur amour du patinage de vitesse à leurs enfants – Tyler, Reece et Elizabeth –, qui ont tous eu une carrière sportive dans ce sport à l’échelle nationale et internationale. Après avoir pris sa retraite de l’équipe nationale, Tyler est devenu entraîneur avec l’équipe provinciale du Manitoba et il a soutenu plusieurs patineurs sur longue piste dans leurs parcours vers les Championnats du monde juniors ces dernières années. Son épouse Gabrielle (née Waddell) a fait partie de l’équipe nationale en courte piste et elle est maintenant entraîneure bénévole. Reece a lui aussi maintenu ses liens avec son sport après avoir mis fin à sa carrière de patineur. Il a été embauché pour occuper le poste de technicien d’équipement avec l’équipe sur longue piste de Patinage de vitesse Canada, un rôle qui lui a permis d’appuyer les athlètes canadiens au cours des deux dernières présentations des Jeux olympiques. Elizabeth a quant à elle été directrice exécutive de la MSSA en 2016, alors qu’elle a repris le flambeau que lui a légué sa mère, qui a occupé ce même poste dans les années 1980.

Prix d’excellence des clubs Intact Assurance

  • Le Calgary Grizzlies Speed Skating Club (AB) est le récipiendaires de la présentation inaugurale du Prix d’excellence des clubs Intact Assurance. Ce club a reçu un grand prix de 10 000 $ en guise de soutien pour leur projet de développement, et recevra la visite de deux athlètes de l’équipe nationale durant la saison 2019-2020.
    • Le Calgary Grizzlies Speed Skating Club (AB), qui n’a que deux ans, s’est donné l’objectif ambitieux d’accroître le nombre de ses membres à 100 patineurs d’ici le début de la saison 2020 à l’aide d’initiatives liées au sport sécuritaire, au marketing, à la formation d’entraîneurs, à l’évaluation d’athlètes, au mentorat et à un partenariat avec la communauté.

 

  • Les quatre clubs suivants ont été choisis comme finalistes pour le Prix d’excellence des clubs et ont chacun touché un prix de 2500 $ pour contribuer au financement d’initiatives répondant à un besoin qui a été identifié au sein de leur communauté et susceptible d’avoir un impact positif sur notre sport.
    • L’Annapolis Valley Speed Skating Club (NE) prévoit tenir une série de journées portes ouvertes pour favoriser le recrutement de nouveaux patineurs dans la région et acheter des patins pour courte et longue piste afin d’élargir son inventaire d’articles de location.
    • Le Club de patinage de vitesse Centre-Sud (QC) investira dans un programme provincial pour les patineurs de niveau élite, en doublant le nombre d’entraînements, en tenant des séances supervisées en salle de musculation, en se dotant de meilleurs outils de suivi sur glace et en mettant l’accent sur la préparation mentale.
    • Le Kingston Striders Speed Skating Club (ON) élargira son projet « Fast Feet » en faisant l’achat de patins mieux adaptés aux athlètes de 6 à 11 ans, facilitant ainsi la phase de transition dans ce sport pour ce groupe d’âge.
    • Le Club de patinage de vitesse Sherbrooke (QC) soutient la transformation d’un aréna appartenant à la ville en centre de patinage exclusif. Les fonds seront consacrés à l’achat d’un système hydride de matelas protecteurs qui répond aux normes de l’ISU.

 

-30-

 

MÉDIAS

Alain Brouillette
Patinage de vitesse Canada
Courriel : communications@speedskating.ca
Téléphone : 613-601-2630