D’une façon ou d’une autre, les commotions cérébrales touchent toutes les personnes du milieu sportif, qu’il s’agisse d’un entraîneur, d’un athlète, d’un médecin ou d’un directeur. Une commotion cérébrale est plus qu’un mal de tête ou une perte temporaire des capacités cognitives. C’est une blessure invisible qui peut être destructrice si elle n’est pas traitée adéquatement. En raison du vaste nombre de ressources disponibles en ligne sur les commotions, il peut être difficile de trouver les renseignements les plus exacts et actuels qui peuvent être utiles à vous et à votre organisation. SIRC a donc regroupé des articles sur la façon d’identifier une commotion cérébrale, sur le retour au jeu opportun d’un athlète, sur la façon d’aider un enfant victime de cette blessure qui retourne à l’école, et sur des outils pratiques pour les professionnels sportifs.


La conférence du gouverneur général sur les commotions cérébrales dans le sport: «Nous pouvons faire mieux»

 

La conférence « Nous pouvons faire mieux : la conférence du gouverneur général sur les commotions cérébrales dans le sport ». La conférence comptait quatre panels et un discours liminaire, prononcé par l’honorable Ken Dryden.

CPAC diffusion de la conférence et des panels

#GGCC rapport sur les médias sociaux


Le Groupe de travail fédéral, provincial et territorial sur les commotions cérébrales dans le sport

 

Créé en 2015, le groupe de travail coprésidé par Sport Canada et le gouvernement du Québec, comprend :

  • Les gouvernements fédéral, provinciaux, territoriaux : (Alberta, Colombie-Britannique, Territoires du Nord-Ouest, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Sport Canada, et l’Agence de la santé publique du Canada)
  • La communauté nationale du sport : (L’Association canadienne des entraîneurs, Hockey Canada, l’Association canadienne de soccer, le Caucus des sports d’été, le Caucus des sports d’hiver)
  • Le secteur de la santé : (La Collaboration canadienne pour les commotions cérébrales, Parachute, l’Association canadienne de physiothérapie, l’Association canadienne des thérapeutes du sport)
  • Le secteur de l’éducation : (Le Consortium conjoint pancanadien pour les écoles en santé)

 

Nous savons que l’un des principaux défis pour lutter contre les commotions cérébrales au Canada est le manque d’harmonisation entre tous les outils existants, les protocoles, etc. De plus, tous ces outils doivent être mieux adaptés à la réalité de tous les niveaux de pratique du milieu sportif en termes de vulgarisation et de facilité de mise en œuvre. L’an dernier, afin d’établir une base commune pour poursuivre son travail, le Groupe de travail a élaboré l’approche suivante :

Cette approche a été approuvée par tous les ministres du sport, de l’activité physique et des loisirs de l’ensemble du pays lors de leur conférence de juin 2016.  

Les experts ont indiqué que ce sont ces composantes (sensibilisation, prévention, détection, gestion et surveillance) qui doivent être abordées pour traiter les commotions cérébrales dans le sport.


Comment savoir s’il s’agit d’une commotion cérébrale?

De récentes recherches ont établi clairement qu’une commotion cérébrale peut avoir une incidence importante sur la santé et le bien-être d’une personne. En effet, les recherches démontrent que les activités qui nécessitent de la concentration peuvent entraîner la réapparition de symptômes d’une commotion ou même empirer des symptômes existants. Pour assurer une bonne récupération, il est essentiel de reconnaître les signes et les symptômes d’une commotion et de savoir comment bien gérer cette blessure. Une personne souffrant possiblement d’une commotion cérébrale doit immédiatement être examinée par un médecin ou une infirmière.  ... et plus encore »

Articles supplémentaires

Commotions cérébrales : Fiche de renseignements pour les entraîneurs*

Guide sur les commotions cérébrales pour les médecins : Un plan de récupération à six étapes*  

Commotions cérébrales 101 : Une introduction pour les enfants et les parents (VIDEO)*

Les commotions dans le sport : De l’information pour les parents, les entraîneurs et les moniteurs


Retour au jeu

Les commotions cérébrales sont possiblement les blessures neurologiques les plus intrigantes et les moins bien gérées, selon des livres de médecine sportive. Bien qu’identifier la blessure et établir un diagnostic peut être un défi, la plus grande difficulté se trouve dans la pathophysiologie et dans le processus de récupération de la partie non systématique du cerveau. Les commotions cérébrales sont fréquentes et représentent près de 10 % des blessures athlétiques.  ... et plus encore »

Articles supplémentaires

Retour au jeu sécuritaire : Lignes directrices pour renvoyer sur le terrain des athlètes ayant subi une commotion cérébrale*

After a Concussion Guidelines for Return to Play*


Retour à l’école après avoir subi une commotion cérébrale

La plupart d’entre nous ont déjà subi un épuisement professionnel. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que les jeunes athlètes peuvent aussi être épuisés. Les psychologues sportifs définissent l’épuisement professionnel comme « une panne sèche physique et émotionnelle, une dévalorisation du sport et une performance athlétique amoindrie ». Il s’agit d’un enjeu important dans les sports des jeunes, car il semble que ce phénomène contribue au décrochage sportif en général. Étant donné les grands avantages de faire de l’exercice et du sport, les athlètes qui abandonnent leur discipline délaissent aussi les bienfaits considérables sur la santé.  ... et plus encore »

Liens supplémentaires

Retour à l’apprentissage à la suite d’une commotion cérébrale*

Lignes directrices sur le retour à l’école pour les enfants et les jeunes*

Ressources sur les commotions cérébrales et le retour à l’apprentissage*  

Concussion Management and Return to Learn (VIDEO)*


Outils pour les professionnels sportifs*

Les sports occupent une importante partie de nos vies quotidiennes. Parmi les avantages qu’ils offrent, il y a le plaisir, mais aussi la bonne forme physique. Cependant, une des plus grandes menaces au sport est le risque de blessure, que l’on peut parfois prévenir, mais qui peut aussi découler d’exercices ou d’environnements non sécuritaires. Cette ressource est offerte grâce à la contribution de l’Agence de la santé publique du Canada, qui vise à aider les entraîneurs, les parents, les athlètes et les professionnels de la santé à reconnaître et à prévenir les blessures cervicales graves.  ... et plus encore »

Article supplémentaire 

Consensus Statement on Concussion in Sport: The 5th International Conference on Concussion in Sport (Berlin Statement)*

Ressources proposées par la Collaboration Canadienne sur les Commotions cérébrales

Concussion Recognition Tool (Le CRT sera remplacé par le CRT5 dès que la traduction sera disponible)

Sport Concussion Assessment Tool  (Le SCAT3 sera remplacé par le SCAT5 dès que la traduction sera disponible)

Child SCAT3 (Le Child-SCAT3 sera remplacé par le Child-SCAT5 dès que la traduction sera disponible)

Une feuille de route pour mettre en place des politiques et des protocoles de gestion des commotions cérébrales dans le sport

Protocole de gestion des commotions cérébrales (Québec)

Concussion Ed (App)

Application de Hockey Canada sur la sensibilisation aux commotions pour les téléphones intelligents et les tablettes

Prendre une tête d'avance - Série de modules d'apprentissage en ligne (Association canadienne des entraîneurs)

*Seulement disponible en anglais