Mark Arendz remporte une médaille de bronze en biathlon aux Jeux paralympiques d’hiver

Mars 13, 2018

Ski de fond Canada - — Brittany Hudak termine cinquième dans la course féminine debout—
PYEONGCHANG, Kor.— Plus tôt cette semaine, Mark Arendz voulait terminer sa première course de biathlon de la semaine aux Jeux paralympiques d’hiver 2018 avec quelque chose autour de son cou et il a remporté la médaille d’argent.

Mardi, il a visé la victoire. 

Arendz a tout donné dans le parcours de 12,5 kilomètres couvert de neige molle épaisse au Centre de biathlon d’Alpensia à PyeongChang et il a terminé avec la médaille de bronze dans une excitante course de demi-fond de biathlon qui a vu trois des meilleurs au monde échanger des jabs jusqu’à la ligne d’arrivée.

Au son de la cloche finale, Arendz, âgé de 28 ans, a obtenu la médaille de bronze en 35:54,7 minutes.

« Je savais qu’il y avait des gars fatigués, donc j’ai foncé dès le début et essayé de mettre de la pression », a dit le résident d’Hartsville, dans l’Î.P.-É., qui visait le premier titre paralympique de sa carrière après avoir été parfait au champ de tir dans ses trois premières rondes.

« J’ai décidé dans la dernière ronde (de tir) de jouer le tout pour le tout, de mettre le paquet et de viser la victoire. Malheureusement, j’ai raté une cible et cela a rendu la course très serrée et intéressante. »

Un geste trop rapide sur la gâchette du fusil a forcé le Canadien à effectuer un tour de pénalité de 150 mètres, ce qui a mis fin à ses espoirs de médaille d’or dans cette journée venteuse et chaude.

« Cela a vraiment été une chaude lutte toute la journée. J’ai pris la tête au début et j’avais un choix: viser l’or ou me contenter du podium. J’ai visé l’or et j’ai raté cette cible qui m’a coûté cher aujourd’hui », a dit Arendz.

Épuisé en quittant le champ de tir pour une dernière montée majeure, Arendz a concédé son avance avec deux kilomètres à faire dans la course.

« J’ai manqué d’énergie à la fin », a ajouté Arendz. « Je suis vraiment satisfait de ma course et c’est une autre médaille pour le Canada. Je sais que tout va bien. Je n’ai besoin que de ce dernier petit ajustement pour enfin en gagner une. »

Benjamin Daviet et Ihor Reptyukh ont été laissés seuls pour décider de la médaille d’or.

À égalité après 11,4 kilomètres, Daviet, de France, a terminé en tête quand toute la poussière a finalement retombé en 35:25,3 (0+0+0+1). L’Ukrainien Reptyukh a devancé Arendz pour la médaille d’argent en 35:31,8 (0+0+1+0).

Le total en carrière de médailles paralympiques d’Arendz est maintenant de quatre. Avec quatre courses encore au programme, il a répété exactement sa performance des Jeux de Sotchi. Il a aussi remporté plus tôt la médaille d’argent à Pyeongchang au 7,5 km.

Par ailleurs, dans la classification féminine debout, il y avait la Canadienne Brittany Hudak qui a pris le départ mardi après-midi.

La double paralympienne de Prince Albert, en Saskatchewan, a puisé au fond d’elle-même pour conclure le parcours de 10 kilomètres en cinquième place en 39:42,0.

« Dans le premier tour, je me sentais bien. Les skis glissaient bien dans ces conditions, mais ensuite ils sont devenus plus lents », a dit Hudak. « Dans les sections plates vous essayez vraiment de mettre de la puissance pour faire glisser les skis, mais votre poids vous enfonce dans la neige. Il devient de plus en plus difficile de glisser et quand mes jambes se sont plus fatiguées, je ressentais comme si je n’avançais pas vite. »

Hudak a gardé son calme et s’est concentrée sur bien tirer dans ses quatre présentes au champ de tir. Elle n’a raté qu’une cible dans sa dernière ronde.

« J’ai essayé de demeurer calme au champ de tir et de prendre mon temps. Le vent aujourd’hui était en rafale, donc il m’a fallu un peu plus de temps pour m’installer qu’habituellement et pour essayer d’être constante. Pendant la majorité du temps cela a bien fonctionné jusqu’au dernier tour et cette dernière ronde de tir. Globalement cela a été une journée correcte. »

Les athlètes paralympiques neutres ont réussi un doublé chez les femmes. Ekaterina Rumyantseva a établi le temps à battre en 34:10,0 (0+1+0+0). Anna Milenina a terminé deuxième en 35:30,0 (1+0+1+0). L’Ukrainienne Liudmyla Liashenko a complété le podium féminin en 36:23,6 (0+2+0+0).

Derek Zaplotinsky, de Smokey Lake, en Alberta, s’est classé 12e dans la course masculine de 12,5 kilomètres en ski-assis en 53:55,4 (2+1+1+1).

Résultats complets de demi-fond de biathlon: http://bit.ly/2DobEfL

Des photos sont disponibles à photos.paralympic.ca (inscrivez-vous pour ouvrir un compte) et dans Dropbox. Les photos sont gratuites pour une utilisation éditoriale et donnez le crédit au Comité paralympique canadien.

Les courses de ski de fond de vitesse sont prévues pour mercredi.

SFC est l’organisme de régie du ski de fond au Canada, qui est le sport et l’activité récréative d’hiver optimale du pays avec plus d’un million de Canadiens qui participent chaque année. Ses 60 000 membres incluent les athlètes, les entraîneurs, les officiels et les skieurs de tous les âges et toutes les habiletés, dont ceux des équipes nationales de ski du Canada et des équipes de ski paranordique. Avec le soutien de ses précieux partenaires corporatifs – Haywood Securities Inc., AltaGas, Mackenzie Investments, Swix et Lanctôt Sports– ainsi que du gouvernement du Canada, du Comité olympique canadien, du Comité paralympique canadien, d’À Nous le podium et de B2Ten, SFC développe des champions olympiques, paralympiques et du monde. Pour obtenir plus de renseignements sur SFC, veuillez nous visiter à www.cccski.com.

*****

POUR OBTENIR PLUS DE RENSEIGNEMENTS:

Chris Dornan

Médias et relations publiques

Ski de fond Canada

T: +82 10 2633 8075